SARKOZY OU L'ESBROUFFE

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Sarkozy ou l'esbrouffe conçue comme un art

par Lucas

Nicolas Sarkozy est décidément impayable: dans sa course à l'échalote avec Villepin, il parcourt le pays en égrenant ses propositions. Dernière trouvaille médiatique: assortir une proposition" de droite" avec une proposition " de gauche". En tout cas c'est ainsi qu'il présente à ses proches cette manière pour le moins originale de faire de la politique.

Lors d'un discours prononcé à son arrivée au centre de recherche d'Arcelor, à Maizières-lès-Metz Nicolas . Sarkozy a ainsi repris à son compte l'une des propositions fortes de la CGT : la sécurité sociale professionnelle.

Ainsi, selon lui, les protections doivent être à l’avenir réservées aux salariés et non aux emplois qu'ils occupent. Une bien jolie phrase n’est ce pas, dont le contenu exact reste bien sûr à expliciter, ce qui ne manquera pas de sel, si toutefois cela survient un jour.

Il s'est en même temps prononcé, nouvelle attraction vedette du Sarkozy Circus, le balancier droite gauche, pour une plus grande flexibilité dans l'emploi et pour "l'institution d'un contrat de travail unique à durée déterminé qui aurait le mérite, selon lui, de d’unifier notre droit du travail.

Unification par le bas, bien entendu, mais cela Nicolas Sarkozy n’en a cure : au diable le fond, pourvu que la forme apparaisse séduisante.

De plus, toujours selon lui, les droits sociaux augmenteraient en fonction de l'ancienneté de l’employé. Une autre manière de reprendre les fondamentaux du fameux CNE, le Nouveau contrat pour l’embauche de Villepin : toujours plus de souplesse pour les entreprises, toujours plus de précarité pour les salariés.

Dans leur délire messianique les libéraux, qu’ils soient au Medef ou au gouvernement, continuent à parer l’entreprise de vertus citoyennes et sociales miraculeuses.

C’est faire peu de cas du fait qu’elles ont des actionnaires, et que pour ces derniers, surtout si l’entreprise est cotée en bourse, seul compte le profit qu’ils entendent tirer de leurs actions.

Cela n’a pas empêché le ministre, dont il faut tout de même rappeler qu’il est aussi Maire de Neuilly, la commune de France ou le revenu moyen annuel par habitant est de 75 000 € s'est aussi prononcé en faveur d'une plus grande taxation des entreprises qui recourent beaucoup aux licenciements.

Démagogie, quand tu nous tiens !

Même méthode pour ce qui concerne le droit de vote des étrangers résidant en France depuis plus de 10 ans : Sarkozy se déclare favorable à une telle mesure, dont il sait par ailleurs que même si il est un jour Président il ne trouvera pas de majorité pour la voter, pour mieux justifier sa politique répressive et par certains cotés liberticide au prétexte commode de lutter contre le terrorisme.

On peu s’amuser du cirque du Billy The Kid de la droite : on doit pourtant s’en inquiéter, car la révolution conservatrice qu’il prône, et dont on ne peut pas douter qu’il la mettra en œuvre, tant il est un admirateur convaincu du modèle de l’Amérique reaganienne, est de nature à provoquer dans notre pays des ravages dont on imagine aisément les effets.

Reste que l’on peut en même temps s’inquiéter de voir à quel point la démocratie est malade dans notre pays, quand on assiste à ce spectacle, ou les deux faux jumeaux du gouvernement peuvent se livrer publiquement à toutes les provocations, sans que l’opposition soit en mesure de répliquer intelligemment.

Abîmés dans la contemplation de leur nombril, les socialistes auraient ils complètement déserté le terrain idéologique, le seul terrain qui permette de créer les conditions d’une alternative à Sarkozy ou Villepin ?

Auraient ils abdiqué toute ambition d’élaborer et de mettre un jour en œuvre un autre système que celui qui, visiblement, conduit la planète dans la mur ?

Compteraient ils uniquement sur le discrédit du pouvoir pour que les français les portent à nouveau aux marches des palais nationaux ?

Pauvre de nous, et malheur à eux si c’était le cas, car la chienlit qui en résulterait inévitablement pourrait conduire les français à recourir aux extrêmes.

Sources : BISMI NET

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Nicolas Sarkozy

Commenter cet article