La frégate La Motte-Picquet prête à intégrer la force maritime de l'OTAN

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Roulez roulez petits navires... roulez pour l'OTAN !




La frégate La Motte-Picquet prête à intégrer la force maritime de l'OTAN


Voir
les photos sur Mer et Marine



La frégate La Motte-Picquet achève aujourd'hui près de deux semaines de manoeuvres au large du Portugal. Le bâtiment a participé à l'exercice Loyal Mariner, destiné à préparer les forces maritimes alliées devant prendre leur tour d'alerte le mois prochain dans le cadre de la Nato Response Force (NRF) 11. Cette force de réaction rapide peut être activée à tout moment par l'OTAN, si cette dernière décide de déployer une force navale dans le cadre d'une opération. Tous les six mois se crée un nouveau groupe de bateaux et un état-major associé. Avant de prendre leur tour d'alerte, les navires s'entrainent et l'état-major doit être qualifié. Actuellement, c'est la France qui est à la tête de la NRF 10, le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre ayant été qualifié il y a six mois pour prendre, en cas de besoin, la tête de la force maritime de l'OTAN. Le contre-amiral Alain Hinden, (COM FR MAR FOR), passera le témoin, le 3 juillet à Toulon, au vice-amiral espagnol Jose Palomino, qui deviendra COM SP MAR FOR.
Au sein de la prochaine Nato Response Force, la NRF 11, la France sera engagée avec la frégate La Motte-Picquet, les chasseurs de mines Pégase et Sagittaire, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 et un bâtiment hydrographique.

Sources Mer et Marine

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Sarkozy-OTAN-Nucleaire

Commenter cet article