Ingrid Betancourt : derrière Alvaro Uribe, la CIA et Israël

Publié le par Adriana EVANGELIZT



Ingrid Betancourt : derrière Alvaro Uribe, la CIA et Israël




Les prés de 8 milliards de dollars octroyés à la Colombie par les
USA et George Bush ont été bien employés par l'armée colombienne et la CIA. pour lutter contre les FARC et plus officiellement contre les narco trafiquants Déjà fin 2006, Washington avait octroyé 4,7 milliards de dollars pour le Plan Colombie (contre le trafic de cocaïne et les narco-trafiquants, dont les Farc). Le montant s'élève à 7,7 milliards de dollars si on y inclut les dépenses de l'Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID, United States Agency for International Development).

Déjà des liaisons satellites sophistiquées avaient permis de localiser un des chefs de la guérilla et d'avoir sa peau. La CIA qui avait permis avec succès d'arrêter Ernesto
Che Guevara et de l'exécuter à La Higuera en 1967, avait sagement et politiquement laissé la paternité de l'action à la Bolivie. On avait oublié jusqu'à ce que voila quelques mois, un agent de la CIA présent lors de la liquidation du Che ne mette en vente sur EBay des trophées prélevés sur la dépouille. Le fric n'a pas pas d'odeur comme les cadavres, seraient ils mythiques. Pour la petite histoire, la mise en vente concernait une mèche de cheveux, et des empreintes digitales. Obtenues, il est vrai, après avoir sectionné les doigts du Che.

Les satellites prennent certes des photographies avec une précision d' un mètre près, mais d'autres procédés assurent grâce à des capteurs de déceler des corps humains.même invisibles à l'œil nu.

Eric Micheletti, rédacteur en chef de la revue «Raids» et expert des forces spéciales évoque même un coup de main des services secrets israéliens qui auraient apporté leur savoir-faire au niveau des écoutes ou de l'utilisation de drones.

Hugo Chavez, le bouillant président vénézuélien répète à l'envi que sa tête est mise à prix par les USA, qui chercheraient également privatiser l'Amazonie.

Histoire de confirmer que l'Amérique latine est la chasse gardée des USA. Le nom de Chavez n'a été cité par aucun des protagonistes, sous les feux de l'actualité. Après la victoire d'Alvaro Uribe lors de cette opération militaire chirurgicale, rien n'a été épargné aux gens agacés par le président colombien. Gifle suprême, l'annonce de la libération d'Ingrid aurait été faite par le gouvernement colombien auprès de la seule famille d'Ingrid selon certaines sources, démenties par l'Elysée.

C'est la famille d'Ingrid qui a alors prévenu l'Elysée, dont Sarkozy absent du palais présidentiel à cette heure là, et
Bernard Kouchner.

Dernier élément à prendre en compte , le choix de la date de la libération. Parions qu'elle aura certainement des conséquences sur le calendrier électoral de la Colombie pour renforcer Alvaro Uribe. Uribe avait fait capoter les négociations de la gauche bolivarienne unie autour d'Hugo Chavez, en l'espèce
Rafael Correa et Evo Morales, en Equateur et en Bolivie. Il n'a jamais pardonné aux FARC d'avoir tué son père.

Soit Alvaro Uribe est un génie politique, soit il a l'appui de la CIA et des USA. Soit c'est un génie politique qui a l'appui de la CIA. La phalange espagnole avait un cri de guerre : « Arriba España ! ». Plus haut l'Espagne. Avec la CIA, c'est aujourd'hui « Arriba Uribe !»

Sources
Le Post

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Ingrid Betancourt

Commenter cet article