ISRAEL BETANCOURT - Le Général ZIV ex. de l'Etat-Major de Tsahal a joué un rôle clé en Colombie. Israël est le 1er vendeur d'armes en Colombie.

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Des nouvelles fraîches. Les sionistes roulent la caisse. Que cela se sache, ils ont participé à la libération d'Ingrid Betancourt. Ils participent à beaucoup d'autres choses moins reluisantes mais là... CHUT !




ISRAEL BETANCOURT - Le Général ZIV ex. de l'Etat-Major de Tsahal a joué un rôle clé en Colombie. Israël est le 1er vendeur d'armes en Colombie.


Par Youval Barzilaï à Tel-Aviv

Israel Valley

En Israël on ne comprend pas. Comment est-ce possible de sauver Ingrid Betancourt avec le savoir-faire de Tsahal, et ici en Israël, dans notre propre région, nous ne sommes pas capable de sauver notre propres otages ?

Hier soir, comme IsraelValley l’avait annoncé déjà la veille les Israéliens n’étaient pas des figurants dans la libération des otages en Colombie. Une signature réelle des Israéliens a marqué ce sauvetage des otages.

Pour le correspondant de RFI à Jérusalem, Michel Paul : « La libération d’Ingrid Betancourt, c’est l’opération d’Entebbe des Colombiens », affirme le général de réserve Israël Ziv, ancien membre de l’état-major de Tsahal. Ziv est le conseiller israélien numéro un en Colombie, mais il n’est pas le seul, selon une chaîne de télévision israélienne.

Des dizaines d’officiers dont trois généraux, d’ anciens agents du Mossad et du Shin Beth, les services secrets israéliens, ont activement participé à la préparation et à la réalisation de l’opération. Ils auraient été recrutés sur un contrat de dix millions de dollars.

La plupart de ces conseillers, spécialistes de la collecte de renseignements, sont intégrés au dispositif Lancero, un programme de formation à la lutte anti-insurrectionnelle, notamment l’interrogatoire de prisonniers, selon des méthodes décriées en Israël même par les organisations des droits de l’homme.

Israël est le premier fournisseur d’armement de la Colombie. Des équipements qui, selon des publications spécialisées, comprennent des armes légères, des drones, des systèmes de surveillance et de communication et aussi des bombes spéciales qui permettent de détruire les plantations de coca.

La coopération entre les deux pays a encore été renforcée en février dernier, avec la visite en Israël du ministre colombien de la Défense, Juan Manuel Santos”.

Sources
Israel Valley

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Ingrid Betancourt

Commenter cet article