Barack Obama représente le rêve américain. Où est le rêve français ?

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Très bel article ô combien juste...




Barack Obama face au faux allié des minorités



par Patrick Lozès


Nicolas Sarkozy est-il l’allié des minorités françaises face aux discriminations?
Curieuse question n’est-ce pas ?

Pour qui se souvient des propos de Nicolas Sarkozy sur le « kärcher », « la racaille», pour qui connaît ses options en matière d’immigration et "d’identité nationale", pour qui connaît le silence du gouvernement actuel face aux discriminations quotidiennes subies par les minorités, pour qui connaît l’absence totale de réaction du président de la République et de son gouvernement après qu’il a été démontré notamment par la récente réalisée par CSA pour le CRAN, la réalité du contrôle au faciès qui empoisonne la vie quotidienne des minorités françaises, la réponse est évidente.

Evidente et peu flatteuse pour le chef de l’Etat qui recevra aujourd’hui Barack Obama.

Et pourtant, il y a très peu, le président de la République jouissait auprès des américains, d'une image positive sur son action en faveur des Noirs et des minorités en général. Les choses changent rapidement au fur et à mesure que les américains découvrent avec incrédulité, la réalité de la situation en France.

La nomination de Rama Yade, Fadéla Amara et Rachida Dati n’a pas été suivie par des mesures qui auraient pu changer la vie quotidienne de millions de personnes victimes de discriminations. Nicolas Sarkozy qui était, à tort, considéré comme "très actif" sur la question de l'égalité des Noirs de France et des minorités en général, devrait perdre rapidement cette aura usurpée.

Au moment où Nicolas Sarkozy reçoit celui qu’il nomme son « copain », il n’est pas inutile de rappeler que Barack Obama a débuté son discours prononcé hier à Berlin par des mots sans équivoques :
« Je sais que je ne ressemble pas aux Américains qui ont précédemment parlé dans cette grande ville »
Il n’est pas inutile de rappeler que désormais des liens directs sont établis pour que le candidat Barack Obama soit informé de la situation des minorités en France.

La fin du discours berlinois de Barack Obama est également sans équivoque :
« Accueillerons-nous les immigrés de différentes territoires, et éviterons-nous la discrimination contre ceux qui ne nous ressemblent pas ou ne se comportent pas comme nous, et garderons-nous la promesse de l'égalité et des possibles pour toutes nos populations ? »

Ce sont des mots que Nicolas Sarkozy pourrait méditer.
Et qui sait, peut-être face à Barack Obama, se posera-t-il des questions sur le rêve français inatteignable pour les Noirs de France et pour les minorités.

Peut-être le Chef de l’Etat se décidera-t-il à mettre enfin en œuvre ses promesses de campagne : les statistiques de la diversité et "l’action affirmative" à la française, seules à même de réduire les inégalités qui frappent les Noirs de France et les minorités visibles en général.

Barack Obama représente le rêve américain. Où est le rêve français ?

Sources
20 MN

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article

Conseil national de la Résistance 26/07/2008 11:10

Bonjour,

La résistance au régime Sarkozy s'organise autour de la proposition de grève générale reconductible du 10 novembre 2008, proposée par le Conseil national de la Résistance.

Venez lire nos arguments, la méthode que nous proposons et diffusez le plus largement possible ce message.
Nous sommes de plus en plus nombreux...
www.conseilnationaldelaresistance.fr