La Russie n'a pas l'intention de livrer des armements offensifs à la Syrie

Publié le par Adriana EVANGELIZT

La Russie n'a pas l'intention de livrer des armements offensifs à la Syrie mais...

Voir la photo d'un véhicule blindé léger de fabrication israélienne abandonné par l'armée géorgienne...
http://fr.rian.ru/photolents/20080822/116185070_4.html

Et tous les autres gadgets dont plus de 100 blindés récupérés par l'armée Russe...
http://fr.rian.ru/photolents/20080822/116185070.html



La Russie n'a pas l'intention de livrer des armements offensifs à la Syrie



MOSCOU, 21 août - RIA Novosti. Les présidents russe et syrien, Dmitri Medvedev et Bachar al-Assad, s'entretiennent aujourd'hui de la coopération militaire, il n'est cependant pas question de livraisons d'armes offensives, bien qu'Israël ait apporté une aide militaire à la Géorgie, lit-on jeudi dans le quotidien Vedomosti.

Un représentant du Kremlin a fait savoir mercredi que les deux hommes examineraient la situation au Proche-Orient et a mis l'accent sur l'accroissement du chiffre d'affaires des échanges commerciaux entre les deux pays, qui a atteint récemment un milliard de dollars. Il sera question des livraisons d'armes russes à la Syrie, notamment de chasseurs MiG-29 et de la mise en oeuvre des contrats en vigueur, mais la signature de contrats déterminés n'est pas prévue, a déclaré au quotidien Vedomosti un dirigeant d'entreprise d'armements.

La Russie fait preuve de mesure dans ses livraisons d'armes à la Syrie, rappelle Rouslan Poukhov, directeur du Centre d'analyse des stratégies et des technologies. A la demande du gouvernement israélien, Moscou avait refusé à Damas de lui livrer des missiles opérationnels tactiques Iskander et, au lieu des systèmes de DCA longue portée S-300, la Russie avait livré à la Syrie des systèmes de missiles de DCA de portée moindre, Pantsir et Buk-M2. Israël avait exprimé son inquiétude par rapport au fait que l'organisation libanaise Hezbollah détenait des missiles antichars Kornet, qu'elle avait employés contre les chars israéliens pendant la guerre au Liban en 2006. En réponse, le gouvernement russe avait adopté à l'automne de la même année un arrêté sur des mesures supplémentaires de contrôle de l'exportation d'armes légères.

Cependant, après le conflit en Ossétie du Sud, la situation est totalement contraire. Comme l'a déclaré mardi Anatoli Nogovitsyne, chef adjoint de l'Etat-major général des forces armées russes, Israël a livré à la Géorgie des drones de huit types, 100 charges destinées à frayer des passages dans les champs de mines et 500 lots de filets de camouflage. De plus, des conseillers israéliens ont entraîné les unités spéciales géorgiennes. Des livraisons de chars, de transports de troupes, d'armes d'infanterie et de moyens de reconnaissance aérienne ont même été prévues. Une source au ministère de la Défense a expliqué que la Géorgie s'apprêtait à acheter, entre autres, quelques dizaines de chars Merkava, mais que le gouvernement israélien avait annulé la transaction afin de ne pas détériorer les rapports avec Moscou.

La Russie n'envisage pas de livrer des armements sensibles à la Syrie, indique l'employé de l'administration présidentielle. Cela signifie, a déclaré Rouslan Poukhov, que les missiles Iskander et autres armes offensives ne seront pas vendus à la Syrie, mais on peut s'attendre à des livraisons de systèmes d'armes moins sensibles, par exemple, des chasseurs tactiques.

Sources
Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Sarkozy-Israel

Commenter cet article