L'Otan "rejette" la reconnaissance de l'Abkhazie/Ossétie par Moscou

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Par cette prise de position, l'Otan, (à l'égal de l'UE, qui vient d'en faire autant), montrent comme les "valeurs" qu'ils disent défendre, du droit international, de la suprématie de l'ONU, etc.; sont à géométrie variable, selon qu'il s'agit de la Yougoslavie et du Kossovo, et de la Géorgie et l''Ossétie et Abkhazie. La Yougoslavie pouvait être détruite et le Kosovo devenir indépendant, mais la Géorgie a un droit inéliénable à son intégrité territoriale et ni l'Ossétie ni l'Abkhazie n'ont le droit de continuer à disposer d'eux-mêmes (CP) 

L'Otan "rejette" la reconnaissance de l'Abkhazie/Ossétie par Moscou

 

BRUXELLES 26/08 (AFP) = Le secrétaire général de l'Otan Jaap de Hoop Scheffer a "rejeté" mardi la reconnaissance par la Russie de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, en jugeant qu'elle "viole" l'intégrité territoriale de la Géorgie.
"Je rejette la décision du gouvernement russe de reconnaître l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie, régions de la Géorgie", a déclaré le responsable de l'Otan, selon un communiqué.
 "Il s'agit d'une violation directe des nombreuses résolutions de l'Onu concernant l'intégrité territoriale de la Géorgie, résolutions qui ont été approuvées par la Russie elle-même", a ajouté Jaap de Hoop Scheffer.
"Les actions de la Russie au cours des dernières semaines sèment le doute sur l'engagement de la Russie pour assurer la paix et la sécurité dans le Caucase. L'Otan soutient fermement la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Géorgie et appelle la Russie à respecter ces principes", a-t-il dit.
La Russie a reconnu mardi l'indépendance des deux républiques séparatistes de Géorgie, une décision aussitôt condamnée par nombre de capitales occidentales, qui contestent aussi le maintien de positions russes avancées en territoire géorgien.
"J'ai signé les décrets sur la reconnaissance par la Russie de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie
. La Russie appelle les autres Etats à suivre son exemple", a déclaré le président russe, Dmitri Medvedev, dans une déclaration solennelle à la télévision russe.
La décision de Moscou intervient six mois après la déclaration d'indépendance du Kosovo, qui avait été aussitôt reconnue par les Occidentaux, au grand dam de la Russie.
Moscou a par ailleurs suspendu sa coopération avec l'Otan dans une série de domaines tandis qu'une visite du secrétaire général de l'Alliance en Russie, prévue en octobre, est reportée, a annoncé mardi le représentant permanent de la Russie auprès de l'Alliance, Dmitri Rogozine.
Sources Alerte Otan
Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Sarkozy - Russie

Commenter cet article

abdelkader Dehbi 26/08/2008 22:44

Merci au Webmaster de bien vouloir remplacer mon commentaire initial où il y avait des coquilles....Bienvenue cher vieux binôme de retour….
Cette fois-ci on y est !  C'est bien la fin de la longue hibernation de la Russie sur la scène internationale qui vient d'être sonnée, avec le retour à la véritable bipolarité géostratégique, telle qu'elle préexistait avant l'effondrement du régime soviétique. Cela fait près de 20 ans que le monde semblait dominé pour toujours, par les USA, leurs complices, Israël et la Grande-Bretagne, leurs supplétifs de l'UE et leurs valets des ex-pays satellites comme la Pologne, les micro républiques baltes et ce qui reste de la pauvre Géorgie.
Sans parler du statut de quasi domesticité de nos pauvres dirigeants des pays arabes. Le réinvestissement de la scène géostratégique mondiale par la Russie ne peut être qu'une bonne nouvelle pour les classes populaires à travers le monde. C'est une très mauvaise nouvelle pour les "Corbeilles", les chapeaux hauts de forme et pour la mafia des pillards, prédateurs et va-t-en-guerrequi se cachent derrière les grandes multinationales du pétrole, des banques et des complexes militaro-industriels dont la production sème la mort et la dévastation à travers le monde.

abdelkader Dehbi 26/08/2008 22:36

Bienvenue cher vieux binôme de retour….
Cette fois-ci on y est, la longue hibernation de la Russie sur la scène internationale vient de sonner le retour à la véritable bipolarité géostratégique, telle qu'elle préexistait avant l'effondrement du régime sociétique. Cela fait près de 20 ans que le monde semblait dominé pour toujours, par les USA, leurs complices, Israël et la Grande-Bretagne, leurs supplétifs de l'UE et leurs valets des ex-pays satellites comme la Pologne, les micro républiques baltes et ce qui reste de la pauvre Géorgie.
Sans parler du statut de quasi domesticité de nos pauvres dirigeants des pays arabes. Le réinvestissement de la scène géostratégique mondiale par la Russie ne peut être qu'une bonne nouvelle pour les classes populaires à travers le monde. C'est une très mauvaise nouvelle pour les "Corbeilles", les chapeaux hauts de forme et pour la mafia des pillards, prédateurs et va-t-en-guerrequi se cachent derrière les grandes multinationales du pétrole, des banques et des complexes militaro-industriels dont la production sème la mort et la dévastation à travers le monde.