La dernière messe de Benoît XVI en France reçu par Sarkozy et les représentants sionistes

Publié le par Adriana EVANGELIZT

En quel honneur les représentants des organisations sionistes étaient-ils présents aux côtés de Sarkozy pour recevoir le Pape ? Pourquoi n'y avait-il pas aussi les représentants des cultes musulmans, dans ce contexte ? Le sionisme de Sarkozy commence à nous agacer. Nous n'avons rien dit sur la venue de Benoit XVI car cela ne sert à rien de vociférer. Les choses nous sont imposées malgré nous. De force. Que ce soit le sionisme ou le catholicisme. On connait tout les méfaits du sionisme religieux en Palestine qui ne verra jamais le jour car ils veulent s'accaparer de tout le territoire. On sait aussi comment ils traitent les chrétiens. Donc quelle hypocrisie de recevoir le pape en compagnie de ceux qui soutiennent la colonisation israélienne et veulent aussi s'approprier de Jérusalem. Le message est hautement symbolique.

Les religions ont falsifié l'Histoire. Elles n'apportent rien de bon aux peuples si ce n'est l'inculture en formatant les cerveaux et les esprits.

Yeshaoua était Essenien. Il n'a jamais voulu fonder d'Eglise. Son message était Universel. Il s'était aussi donné comme Mission de réhabiliter l'Histoire des Fils d'Abraham. C'est pour cette raison qu'il est mort assassiné. Tout le reste n'est que "menterie", propagande, tromperie, duperie, Imposture. En tant que disciple du Maître Essenien, nous rétablirons la Vérité quitte à mourir crucifiés par les actuels pharisiens... les descendants des autres... les vrais Judéens appliquent les commandements à la lettre. Cela commence par Tu ne tueras pas... Tu ne voleras pas... et Tu ne donneras pas d'offrandes sonnantes et trébuchantes à "Dieu" car nous savons très bien que cela n'atterrit pas dans sa poche...



La dernière messe de Benoît XVI en France


Une messe pour les malades a été célébrée lundi 15 septembre 2008 à Lourdes (Hautes Pyrénées), qui commémore le 150e anniversaire des Apparitions, par le Pape Benoît XVI, Joseph Ratzinger.

Cette messe termine la visite de 4 jours en France du Saint Père, du vendredi 12 au 15 septembre 2008. Il avait été reçu à son arrivée à Paris, au Palais de l'Elysée, résidence officielle du Chef de l'Etat, par le Président de la République française, Nicolas Sarkozy, son épouse et le gouvernement de François Fillon au complet. Tous les représentants de la Communauté juive de France étaient présents aux côtés du Chef de l'Etat.

Le Président du Conseil représentatif des institutions juives de France CRIF, Richard Prasquier, également président du Comité français pour Yad Vashem, ex-vice-président du Congrès Juif Européen (European Jewish Congress), était accompagné des vice-présidents du CRIF, Ariel Goldmann et Meyer Habib, du vice-président d’honneur, Roger Benarrosh, du trésorier, Francis Kalifat et du directeur général du CRIF, Haïm Musicant.

La venue du Saint-Père en France, fille aînée de l'Eglise, avait été annoncée le 4 juillet 2008 par la salle de presse du Vatican.

 Sources Continental News

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article