Réponse à la crise: George Soros très critique de l'administration Bush

Publié le par Adriana EVANGELIZT



Réponse à la crise: George Soros très critique de l'administration Bush



Le milliardaire philanthrope américain George Soros a durement critiqué dimanche l'Administration Bush, surtout le secrétaire au Trésor Henry Paulson, pour "la mauvaise gestion" de la crise financière qui aurait pu être minimisée avec des actions plus précoces.

"Si ce plan de 700 milliards de dollars avait été mieux conçu et si l'administration y avait pensé plus tôt et en visant la situation dans l'immobilier, les dégâts auraient été moindres", a-t-il estimé dans une interview à la chaîne de télévision CNN.

"Le plan initial avancé par M. Paulson et très amendé par le Congrès avant de l'adopter, était la même sorte d'ingéniérie financière qui a mis le système financier dans la situation que nous connaissons et c'était la mauvaise chose à faire", a ajouté le financier, un démocrate qui a apporté son soutien à Barack Obama.

Il a aussi estimé que le refus du Trésor de renflouer la firme de Wall Street Lehman Brothers, qui a finalement fait faillite, était une erreur et avait accéléré la crise financière.

"C'est ce qui a en quelque sorte déclenché l'effondrement des marchés financiers (...) et malheureusement les autorités ont perdu ensuite le contrôle de la situation", a-t-il déploré.

George Soros a aussi insisté sur l'importance pour le Trésor américain de recapitaliser les banques américaines, une approche envisagée par M. Paulson et ce à l'instar de la Grande Bretagne.

Par ailleurs, dans une tribune publiée dans le Financial Times dimanche, le financier souligne "le besoin urgent d'aide" du Trésor américain à la banque d'affaires Morgan Stanley, menacée de faillite.

Le Trésor pourrait par exemple acquérir des titres préférentiels pour protéger les 21% de participations que Morgan Stanley a accepté de céder à Mitsubishi Financial Group, selon M. Soros.

Le titre de Morgan Stanley a perdu 60% de sa valeur depuis deux semaines finissant vendredi à Wall Street à 9,68 dollars l'action.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans DETTE-DEFICIT-ECONOMIE

Commenter cet article