Le FMI confirme l'ouverture d'une enquête sur Dominique Straus-Kahn

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Strauss-Kahn qualifie son adultère ou ses parties de jambes en l'air, c'est selon,  "d'incident qui est survenu dans ma vie privée en janvier 2008". Un incident ! Et pourquoi pas un accident ?



Le FMI confirme l'ouverture d'une enquête sur Dominique Straus-Kahn



Le Fonds monétaire international (FMI) a ouvert une enquête sur son directeur, Dominique Strauss-Kahn, dans le cadre d'une affaire de népotisme présumé lié à des relations intimes avec une subordonnée, a indiqué samedi un porte-parole à l'AFP.

Cette enquête a été lancée à l'initiative du doyen de l'institution, Shakour Shaalan, qui représente l'Egypte et d'autres pays arabes au conseil d'administration du FMI, "qui a eu l'écho de certaines allégations cet été", a indiqué William Murray, porte-parole du FMI.

Sans rentrer dans les détails livrés par le quotidien Wall Street Journal, évoquant des relations intimes entre M. Strauss-Kahn et Mme Piroska Nagy, une ancienne responsable d'origine hongroise du département Afrique du FMI et mariée, le porte-parole a indiqué que "toutes les allégations, et en particulier celles impliquant la haute direction, sont prises extrêmement au sérieux".

"Le doyen a fait appel à un conseil externe pour mener une enquête et déterminer la validité de ces allégations", a encore indiqué le porte-parole, selon qui les conclusions doivent être rendues "d'ici la fin de ce mois".

Les enquêteurs se demandent si M. Strauss-Kahn a fait preuve de favoritisme à l'égard de Mme Nagy dans le cadre de ses missions au sein du FMI.

Dans un communiqué, M. Strauss-Kahn a indiqué donner "son plein soutien" à cette enquête, portant "sur un incident qui est survenu dans ma vie privée en janvier 2008".

"J'ai coopéré et je continue de coopérer", a-t-il poursuivi, en assurant "n'avoir jamais abusé de ma position de directeur du Fonds".

En 2007, le président de la Banque mondiale, Paul Wolfowitz, avait dû quitter ses fonctions après avoir été accusé d'avoir personnellement demandé l'avancement de sa compagne, également employée par la Banque mondiale.

 Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article