Israël s’engage à stopper l’aide aux colonies sauvages

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Il nous est difficile de croire que cette promesse sera tenue. C'est bien beau de s'en prendre aux colonies dites sauvages mais que dire des autres autorisées par le gouvernement et qui ne cessent de grignoter la Cisjordanie. Que dire, par exemple du fameux Musée de la Tolérance -quel culot !- qui va se construire sur un cimetière musulman dont le financement vient de fonds Américains ? Le nom de Tolérance donné à la future construction prouve l'humour vicieux des sionistes. Ce n'est pas la honte qui les étouffe. Que dire aussi de la nouvelle colonie prévues à Jérusalem-est  ou de la colonie illégale agrandie à Hébron ? On pourrait en rajouter d'autres, la liste est infinie et les milliers d'appartements en construction aussi. Le problème, c'est que le mal vient d'ailleurs. Ceux qui financent et donnent les ordres sont aux Etats-Unis et si quelqu'un s'oppose à ça, il finit comme Rabin. Il a fallu qu'Olmert gicle parce qu'il voulait rendre le Golan, cesser la colonisation et partager Jérusalem. Si le gouvernement actuel ordonne l'arrêt des colonies sauvages, il signe aussi son arrêt de mort. Déjà, le Shin Bet fait courir le bruit qu'il pourrait y avoir des assassinats politiques. Le problème des services secrets israéliens -bras armé du sionisme planqué à Washingon- c'est qu'ils crient avant d'avoir pondu l'oeuf car ils savent qu'ils vont le pondre. Qu'ont-ils fait pour Rabin alors que tout le monde savait qu'il y avait un contrat sur lui ? Rien. Ils n'ont pas manqué par contre d'emmerder Chirac lorsqu'il est allé à Jérusalem. Il ne pouvait pas faire un pas sans les avoir dans les pattes mais pour ce qui est de protéger leurs premiers ministres surtout s'ils sont pour la paix, y'a plus personne. On sait comment ça se passe.




Israël s'engage à stopper l'aide aux colonies sauvages


Pour la première fois, le gouvernement israélien a promis, dimanche, de stopper le financement des implantations sauvages construites en Cisjordanie sans son autorisation, à la suite d’une escalade de violence de colons extrémistes.

« Le gouvernement a décidé de stopper immédiatement tout financement, qu’il soit direct ou indirect, d’avant-postes illégaux ou de leurs infrastructures », stipule un communiqué officiel, en référence aux colonies sauvages. C’est la première fois que le cabinet prend un tel engagement, bien qu’il ait déjà promis par le passé de démanteler des colonies sauvages, sans réaliser cette promesse à de rares exceptions près.

Le gouvernement a en outre annoncé qu’il examinerait « si des appels à la violence ont été effectivement lancés par des personnalités » parmi les colons, laissant entendre que des poursuites judiciaires pourraient être engagées.

Selon un rapport officiel publié en novembre 2005, les autorités continuent à fournir en sous-main un soutien massif aux colonies sauvages. Ce rapport, établi par l’avocate Talia Sasson, relevait que le ministère de la Défense, notamment, aidait à la mise en place des infrastructures en assurant non seulement la garde de ces points de colonisation, mais aussi en ouvrant des routes et en les reliant aux réseaux d’électricité et d’eau.

En 2006, déjà, le gouvernement israélien avait décidé la création d’une commission interministérielle chargée des colonies sauvages, après que les Etats-Unis eurent protesté contre leur maintien.

Selon le mouvement anticolonisation « La paix maintenant », plus de 100 colonies sauvages sont toujours en place en Cisjordanie occupée. Aux yeux de la communauté internationale, toutes les colonies dans les territoires palestiniens occupés depuis juin 1967 sont illégales.

(D’après AFP)

Sources
Le Soir be

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Sarkozy-Israel

Commenter cet article