Défense : Medvedev lance un appel à Obama

Publié le par Adriana EVANGELIZT



Défense : Medvedev lance un appel à Obama



"Nous sommes prêts à abandonner [la] décision de déployer des missiles à Kaliningrad si la nouvelle administration américaine décide d'abandonner son système antimissile", déclare le président russe qui affirme que son pays est prêt à "réfléchir à un système de sécurité globale" avec les Etats-Unis et l'UE.

Dans une interview publiée jeudi 13 novembre par Le Figaro, le chef de l'Etat russe, Dmitri Medvedev, espère établir des relations normales de travail avec le président-élu Barack Obama à qui il fait un appel du pied. Le maître du Kremlin se dit prêt à abandonner sa décision de déployer des armes nucléaires à Kaliningrad si le futur président des Etats-Unis, qui prendra ses fonctions le 20 janvier prochain, renonce à implanter en Pologne un bouclier antimissile.
"Nous sommes prêts à abandonner cette décision de déployer des missiles à Kaliningrad si la nouvelle administration américaine, après avoir analysé l'utilité réelle de système pour répondre à des 'États voyous', décide d'abandonner son système antimissile", déclare Dmitri Medvedev.

Réfléchir à un système de sécurité globale

Le président russe note que "la première réaction des États-Unis montre que la nouvelle administration réfléchit là-dessus. Nous sommes prêts à négocier sur une 'option zéro'. Nous sommes prêts à réfléchir à un système de sécurité globale avec les États-Unis, les pays de l'Union européenne et la Fédération de Russie".
"Quant à mes relations personnelles avec le président-élu Barack Obama, je peux dire que j'ai eu un bon entretien au téléphone avec lui. Nous espérons bien créer des relations franches et honnêtes et résoudre avec la nouvelle Administration américaine les problèmes que nous n'avons pas réussi à régler avec l'Administration actuelle", souligne encore le président russe. (Avec AP)

Sources 
Nouvel Observateur

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Sarkozy - Russie

Commenter cet article