Le chef de l'AIEA critique les Etats-Unis et Israël pour déranger une enquête sur la question nucléaire syrienne

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

 

Le chef de l'AIEA critique les Etats-Unis et Israël pour déranger une enquête sur la question nucléaire syrienne

VIENNE, 27 octobre (Xinhua) -- Le directeur général de  l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Mohammed  ElBaradei a critiqué jeudi les Etats-Unis et Israël pour avoir  dérangé une enquête sur la question nucléaire de la Syrie,  indiquant que cela n'était pas favorable à trouver la vérité. 

  

   M. ElBaradei a déclaré lors d'une réunion du conseil de  l'AIEA que "le recours unilatéral israélien à la force" contre  l'établissement suspect syrien et la fourniture d'informations par les Etats-Unis et Israël sur les installations bombardées  seulement après la destruction avaient sérieusement dérangé le  jugement de l'AIEA". 

 Il a également demandé une "transparence maximum" par la  Syrie sur la clarification de sa question nucléaire. 

    

Les pays occidentaux dont les Etats-Unis et Israël ont  soupçonné la Syrie de développer secrètement des armes nucléaires. En septembre 2007, la force de l'air israélienne a bombardé un  établissement situé dans un désert éloigné dans l'est de la Syrie  et prétendu que les installations bombardées sont destinées à des  fins nucléaires. 

    

L'IAEA a entamé des enquêtes, mais rencontré de grands  problèmes, car les installations syriennes ont été complètement  détruites et ont perdu leur face originale. Les résultats de la  dernière enquête démontrent seulement que les installations  disposent de certaines caractéristiques qui "sont similaires à un  site de réacteur" et les traces de l'uranium non naturel y ont été trouvées. Le rapport de l'AIEA affirme aussi que la preuve  pertinente n'est pas suffissante pour tirer une conclusion sur la  nature des installations bombardées de la Syrie.

Sources Xinhuanet

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Sarkozy-Israel

Commenter cet article