Affaire Clearstream : Villepin accuse Sarkozy d'être juge et partie

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

Affaire Clearstream : Villepin accuse Sarkozy d'être juge et partie

Dominique de Villepin estime, dans une interview parue dans Le Parisien lundi 1er décembre, être le "bouc émissaire" de l'affaire Clearstream et accuse Nicolas Sarkozy d'être "aveuglé par la passion" dans ce dossier. L'ex-premier ministre, soupçonné d'avoir participé, dans le cadre de l'affaire Clearstream, à une machination visant à déstabiliser Nicolas Sarkozy, a été renvoyé en correctionnelle le 18 novembre dernier pour "complicité de dénonciation calomnieuse".

"Mon innocence dans cette affaire est totale, déclare M. de Villepin. Je considère que l'instruction a été partielle et partiale. Elle s'est focalisée sur une rivalité politique entre Nicolas Sarkozy et moi-même, rivalité politique qui aurait tourné au règlement de comptes." Il ajoute : "Je crains que Nicolas Sarkozy ne soit en grande partie aveuglé par la passion, cédant même parfois à une tentation de victimisation."

Pour Dominique de Villepin, "il n'est pas acceptable qu'il puisse y avoir dans notre pays une telle confusion entre les intérêts privés d'une partie civile et la responsabilité publique du président de la République". Déjà, le 24 novembre, l'ex-premier ministre avait estimé, via ses avocats, que Nicolas Sarkozy avait "violé le droit au procès équitable" et le "principe de l'égalité des armes" dans le dossier Clearstream en maintenant le juge Henri Pons, chargé de l'instruction, dans ses fonctions.

Sources Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt


Publié dans Villepin Sarkhozy

Commenter cet article