Sarkozy et son épouse au chevet des enfants malades à Saint-Denis

Publié le par Adriana EVANGELIZT



Sarkozy et son épouse au chevet des enfants malades à Saint-Denis


Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni-Sarkozy se sont rendus vendredi au chevet des enfants malades du centre hospitalier de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où le Président a rappelé que la réforme de l'hôpital serait "l'une des priorités de l'année 2009".


A quelques jours de Noël, le chef de l'Etat et son épouse ont visité, main dans la main, les urgences pédiatriques (quelque 23.000 enfants accueillis chaque année) et le service de pédiatrie général (quarante lits) de cet hôpital.


Le couple présidentiel - lui, costume cravate et écharpe bleu nuit autour du cou, elle, pantalon sombre et veste cintrée - était accompagné du maire de Saint-Denis, Didier Paillard (PCF), et de la directrice de l'hôpital, Elisabeth Beau.


"J'ai voulu venir à l'hôpital avec mon épouse Carla pour rendre hommage à tout ce personnel hospitalier absolument extraordinaire de compétence, de dévouement, spécialement ici à Saint-Denis, au sein d'un bassin de population qui souffre, qui souffre en temps normal et qui souffre d'autant plus dans une période de crise", a expliqué M. Sarkozy à la presse, à l'issue de sa visite.


M. Sarkozy faisait allusion au fait que la population de Seine-Saint-Denis, où vivent beaucoup d'immigrés, est durement touchée par le chômage (9,3% au deuxième trimestre 2008, contre 7,2% au niveau national, selon l'INSEE).


Selon lui, "c'était l'occasion de rendre hommage à toutes ces personnes qui se dévouent sans compter". "La réforme de l'hôpital, les moyens pour l'hôpital, sera l'une des priorités de l'année 2009", a-t-il rappelé.


M. Sarkozy et son épouse se sont arrêtés dans plusieurs chambres pour discuter avec les parents des jeunes malades et les infirmières. A un petit garçon, souffrant d'un double fracture ouverte, il promet qu'il pourra "venir jouer au football à l'Elysée" dès qu'il sera guéri.


Puis, lors d'une réunion avec le personnel soignant, M. Sarkozy a fait l'éloge de "la diversité", celle des petits malades accueillis et celle du personnel soignant. "La diversité de nos élites doit refléter la diversité du pays. Il ne peut pas y avoir de déséquilibre", assure le Président.


Pour Noël, l'Elysée fera livrer des cadeaux aux enfants, a indiqué la présidence.

 


Avec AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Carla-Sarkozy Famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article