Gaza: des milliers de manifestants en France pour dénoncer l'attaque israélienne

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Des milliers de manifestants en France mais aussi dans le monde entier. Nous posons au jour le jour les videos sur toutes les manifestations en soutien à Gaza ICI. Plus le temps va passer et davantage la cause palestinienne prendra de l'ampleur car les élites occidentales laissent la colonisation rampante s'étaler au grand jour et que personne n'est dupe sur la seule Résistance à ce fait, le Hamas.



Gaza: des milliers de manifestants en France pour dénoncer l'attaque israélienne


Plusieurs milliers de personnes ont manifesté mardi dans une dizaine de villes en France pour dénoncer l'attaque israélienne lancée samedi contre le mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza qui a fait près de 370 morts, selon un nouveau bilan fourni par le chef des services d'urgence à Gaza.


A Paris où le cortège était le plus fourni, entre 3.500 personnes selon la police et 5.000 personnes selon les organisateurs ont manifesté derrière une banderole géante qui proclamait "Paris-Gaza-Beyrouth-Kaboul-Bagdad-Jénine, Résistance!".


Les manifestants se sont rassemblés devant la tour Montparnasse et ont pris dans le calme la direction du quai d'Orsay, aux cris de "Israël Assassin !" ou de "Halte au génocide du peuple palestinien".


Selon le dernier bilan fourni par le chef des services d'urgence à Gaza, Mouawiya Hassanein, 368 Palestiniens, en majorité des membres du Hamas, ont été tués et plus de 1.700 blessés. Des dizaines de civils figuraient parmi les morts, dont 39 enfants de moins de 16 ans et 13 femmes.


Dans les rues de la capitale française, des panneaux portaient les inscriptions: "Tous à Gaza", "Marre de l'injustice" ou "Résistance = délivrance".


"Il est important aujourd'hui de poser deux exigences: la nécessité d'une intervention française auprès des autorités israéliennes et la mise en place d'une force d'interposition, sous la forme de casques bleus pour protéger la population palestinienne", a déclaré à l'AFP Mouloud Aounit, président du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), l'un des principaux organisateurs de la manifestation.

A Nantes, entre 700 (selon la police) et 800 manifestants (selon les organisateurs) ont défilé en scandant "Olmert, Barak, Bush criminels de guerre" ou encore "Levée immédiate du blocus de Gaza".


Leur banderole demandait le "Respect par Israël du droit international", et une délégation des associations appelant à la marche (MRAP, Artisans du Monde, AFPS, Washma), syndicats (dont CGT, Confédération paysanne et Sud-Solidaires) et partis politiques (PCF, LCR) devait être reçue en préfecture.


Des manifestations similaires se sont déroulées mardi soir à Quimper (150 manifestants) et Brest (100 manifestants), selon la police, ainsi qu'à Orléans (230 manifestants selon la police, 600 selon les organisateurs).


A Nice, entre 450 personnes (police) et 600 (organisateurs) ont manifesté sans incident aussi pour dire "Halte au massacre". Des photos d'enfants victimes des bombardements israéliens ont été brandies et des bougies allumées.


A Marseille, plusieurs centaines de personnes, 500 à 600 selon la police, ont manifesté pour le deuxième jour consécutif. Ils ont défilé en fin d'après-midi aux cris de "Israël assassin" dans le centre de la ville jusqu'à la préfecture de région où une délégation a été reçue.


A Strasbourg, entre 300 personnes (police) et 400 (organisateurs) ont répondu à l'appel du "Collectif judéo-arabe et citoyen pour la paix" qui réunit des membres du PCF, de la LCR ainsi que du MRAP ou de l'Union juive française pour la paix (UJFP), avec des pancartes réclamant "Une force d'interposition", "Fin du mur" et "Fin de l'impunité".


A Pau, 120 manifestants ont défilé munis de drapeaux palestiniens et arborant une banderole proclamant "Halte au bain de sang. Israël hors des territoires occupés" tandis qu'à Bordeaux, 130 personnes se sont rassemblées.


A Annecy, 220 personnes se sont rassemblées et 80 à Grenoble sur les mêmes mots d'ordre.


Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt  

Publié dans Résistance

Commenter cet article