Des milliers de musulmans protestent dans le monde contre les raids sur Gaza

Publié le par Adriana EVANGELIZT




Des milliers de musulmans protestent dans le monde contre les raids sur Gaza


Manifestation anti-israélienne le 2 janvier 2009 à Jakarta


Des milliers de musulmans ont manifesté vendredi à travers le monde contre les raids israéliens dans la bande de Gaza qui ont fait plus de 430 morts en sept jours.




.


De Jakarta à Nairobi, en passant par Kaboul, Téhéran ou Istanbul, les manifestants sont descendus dans la rue après la prière musulmane du vendredi pour condamner l'opération lancée samedi dernier alors qu'en Palestine était proclamée une "journée de colère" contre Israël.

A Jakarta, c'est par dizaines de milliers que des manifestants brandissant des drapeaux palestiniens et criant "Allah Akbar" ("Allah est le plus grand") ont marché vers l'ambassade des Etats-Unis avant de se disperser sans heurts, a constaté l'AFP.


A Kaboul, entre 2.500 et 3.000 manifestants selon la police se sont regroupés autour d'une mosquée sur une colline où ils ont brûlé des drapeaux israéliens, américains et britanniques ainsi que des effigies du président américain George W. Bush et du Premier ministre israélien Ehud Olmert.


Un millier de personnes ont également manifesté à Herat (ouest) et plusieurs centaines d'autres dans la province du Badakhshan (nord).

 Manifestation pro-palestinienne à Kaboul


A Téhéran, plusieurs milliers de fidèles portant des photographies des victimes de Gaza ont défilé en scandant "Mort à Israël" et "Mort à l'Amérique", tandis que le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki réclamait dans un discours à la prière du vendredi l'arrêt immédiat des attaques israéliennes.


Répondant à l'appel d'organisations islamistes, des milliers de personnes ont manifesté devant une mosquée du centre historique d'Istanbul aux cris de "Israël, assassin, hors de Palestine" et "Musulman, ne dors pas, protège la Palestine", a constaté un photographe de l'AFP. Des drapeaux israéliens ont été brûlés.


Des centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Beyrouth jusqu'à l'ambassade d'Egypte, portant symboliquement des dizaines de cercueils enveloppés d'un tissu noir sur lequel était écrit en blanc "Nous sommes tous avec Gaza".


Des partisans du mouvement islamiste Hamas ont également organisé une manifestation à Aïn Héloué, le plus grand camp de réfugiés palestiniens au Liban (45.000 habitants).


Une douzaine de petits garçons étaient habillés comme des combattants du Hamas avec de fausses ceintures d'explosifs, alors que d'autres portaient des roquettes Qassam factices.


A Amman, la police jordanienne a dû recourir au gaz lacrymogène pour disperser quelque 2.500 manifestants qui tentaient de s'approcher de l'ambassade d'Israël et qui lancaient des pierres sur les policiers en criant "pas d'ambassade sioniste en territoire arabe", selon une source sécuritaire.


Une autre manifestation a rassemblé environ 40.000 personnes dans un stade d'Amman, a indiqué un autre responsable de la sécurité.


Les manifestants, qui arboraient des drapeaux palestiniens et des portraits de responsables du Hamas, ont brûlé des drapeaux israéliens et des portraits de M. Bush. Ils ont appelé le roi Abdallah II "à expulser l'ambassadeur d'Israël et à boycotter l'Etat juif politiquement et économiquement".


A Nairobi, plus de 500 manifestants musulmans se sont rassemblés au sortir de la grande prière du vendredi dans la mosquée Jamia, scandant des slogans hostiles à l'opération de l'armée israélienne, a constaté l'AFP.


La contestation a gagné la Suède, avec plus d'un millier de manifestants, en grande majorité des musulmans, dan les rues de Stockholm.

Israël a poursuivi vendredi ses raids aériens sur Gaza, où trois enfants d'une même famille ont été tués. Les attaques visent à mettre fin aux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, sur les localités du sud d'Israël.


Le Hamas a proclamé vendredi "journée de la colère" contre l'offensive israélienne après la mort jeudi d'un de ses chefs, Nizar Rayan, dans un raid aérien. Des milliers de Palestiniens ont manifesté vendredi en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

 


Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Résistance

Commenter cet article