Sarkozy-Obama, le contact est établi entre les deux présidents

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

Sarkozy-Obama, le contact est établi

 entre les deux présidents



 




Le chef de l'État Nicolas Sarkozy et son homologue américain Barack Obama se sont entretenus lundi par téléphone, six jours après l'investiture du nouveau président américain. Selon l'Élysée, qui a communiqué l'information, les deux hommes ont abordé ensemble "plusieurs grands sujets à l'agenda international". Cet entretien "chaleureux", le premier depuis l'investiture de Barack Obama, a eu lieu "à l'initiative du président américain" et a duré une demi-heure, selon un communiqué de la présidence française.

Les deux hommes ont notamment évoqué la crise économique, "sujet prioritaire sur lequel ils sont convenus de la nécessité d'agir de façon résolue et de travailler ensemble étroitement dans la perspective du prochain sommet du G20 de Londres".

Nicolas Sarkozy a salué "les mesures courageuses" du nouveau président américain, notamment l'annonce de la fermeture du camp de détention de Guantanamo, soulignant que "la France serait disponible pour aider les États-Unis à les mettre en oeuvre". Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner avait d'ailleurs déclaré vendredi souhaiter que la France puisse accueillir "au cas par cas" d'anciens détenus de la prison de Guantanamo.

La France solidaire en Afghanistan

Concernant le Proche-Orient, Barack Obama "a salué l'action déterminée de la France à l'occasion de la crise à Gaza". Son émissaire pour la région, George Mitchell, doit se rendre à Paris à l'occasion d'une prochaine tournée, lundi selon des sources américaines, et Nicolas Sarkozy "le recevra à cette occasion", selon l'Élysée.

Sur la situation en Afghanistan, le président français "a salué la volonté du président Obama de définir avec ses alliés une nouvelle stratégie globale, à la fois militaire, économique et politique, en l'assurant que la France resterait solidaire de ses alliés".

Enfin, les deux chefs d'État ont souhaité faire du sommet de l'Otan en avril à Baden-Baden et Strasbourg "un grand succès pour l'alliance transatlantique".

Sources Le Point

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article