Les dépenses des ministères passées au crible

Publié le par Adriana EVANGELIZT




Les dépenses des ministères passées au crible



GOUVERNEMENT - Voitures de fonction, frais de communication, logement, le député socialiste René Dosière a enquêté sur les frais parfois étonnamment élevés des ministres...


Il avait déjà fait le coup avec le
budget de l'Elysée, c'est au tour des ministères de passer à la moulinette de René Dosière. Le député de l'Aisne apparenté PS, chantre de la transparence budgétaire, a mis le gouvernement à la question sur ses dépenses. Il en ressort des chiffres qui mettent en évidence une surconsommation en matière de communication et de déplacements.

Ca n'a pas été sans mal, puisque les chiffres de 2007 n'ont pu être publiés au Journal officiel que le 5 mai dernier, alors que le député raconte qu'il a posé ses questions en août 2008. Mais selon lui, ça valait la peine d'attendre.

«Il n'y a pas d'éléments de comparaison, mais on atteint des chiffres très importants en matière de dépenses liées à la communication», explique René Dosière à 20minutes.fr. Pas une surprise, selon lui, «compte tenu de la politique et des orientations de Sarkozy en la matière». Au total, c'est un budget annuel de 3.177.386 euros qui est consacré à la communication, incluant les études et les sondages commandés.

Vingt véhicules de fonction et dix-neuf chauffeurs

Au ministère de la Justice, Rachida Dati «dépense quotidiennement près de 500 euros en journaux». La garde des Sceaux se montre aussi particulièrement gourmande en frais de déplacements. Pour un cabinet d'une vingtaine de personnes, la ministre dispose de 20 véhicules de fonction et 19 chauffeurs, et dépense chaque année 416.370 euros en déplacements aériens.

René Dosière ne se contente pas des chiffres bruts. Il est important selon lui de tenir compte «de la taille du ministère, de son activité et du nombre de collaborateurs». Mais la méthode reste à affiner, «afin d'éviter que les ministres ne parviennent à passer entre les gouttes».

Surveiller l'évolution des tendances

René Dosière compte bien systématiser son étude, et annonce qu'il s'apprête à «lancer sa campagne de questionnaires pour l'année 2008». Ce qui lui permettra de disposer des précieux «éléments de comparaison», et de «vérifier si les tendances observées se confirment».

Car les choses peuvent évoluer. Pour preuve: René Dosière note que les ministres sont très raisonnables concernant les logements de fonction. Une sorte d'«effet Gaymard», s'amuse-t-il, en référence au ministre de l'Economie
épinglé en 2005 pour son loyer pharaonique payé par l'Etat.

Dans ce domaine, «c'est la ministre du Logement la moins bien logé», annonce le député. Christine Boutin a en effet emménagé en octobre 2007 dans un petit 60 mètres carrés. Une chambre, un bureau, une salle de bains
rue de Varenne, dans les locaux de son ministère. Mieux, elle rémunère elle-même une femme de ménage, par chèque emploi service.

Julien Ménielle


Sources 20 MN

Commenter cet article