Sur le Net et par téléphone, Villiers dénonce les "mensonges" de Sarkozy

Publié le par Adriana EVANGELIZT





Sur le Net et par téléphone,

Villiers dénonce les "mensonges" de Sarkozy


Courant sous les couleurs de Libertas, le président du Mouvement pour la France, Philippe de Villiers, critique la vision européenne de Nicolas Sarkozy.


Le président du Mouvement pour la France (MPF), Philippe de Villiers, s'est targué mardi 26 mai du succès de sa campagne pour les européennes sur Internet et par téléphone contre "l'imposture" de Nicolas Sarkozy sur la Turquie et le "mensonge" sur "l'Europe protectrice".

"Quasiment un Français sur deux que nous appelons appuie sur la touche 1 (de son téléphone) pour choisir d'écouter le message de Philippe de Villiers", s'est félicité lors d'une conférence de presse le candidat souverainiste, qui se présente sous la bannière de Libertas au scrutin du 7 juin.


Il a indiqué qu'entre 6 et 10 millions de Français seraient appelés pour entendre son message, faisant de cette campagne par téléphone la première de cette ampleur pour une élection.


"650 000 visiteurs sont venus nous rejoindre" sur Internet, a aussi précisé Philippe de Villiers.


Il a de nouveau dénoncé le "mensonge facile à éventer" de Nicolas Sarkozy et de l'UMP qui font campagne pour que la Turquie ne rentre pas dans l'UE alors qu'ils se n'y opposent pas à Bruxelles.


Il a fustigé l'aide de l'Union européenne à ce pays avec les crédits de pré-adhésion. "Nous payons déjà 566 millions d'euros en 2009", a-t-il dit. Pour le seul développement rural turc, incluant l'aide aux producteurs de lait, "les contribuables français paient 96,2 millions d'euros cette année, comme si la Turquie était déjà dans UE", a-t-il calculé.


M. de Villiers a aussi dénoncé le fait que "les frontières de l'Europe ne sont pas contrôlées", prenant l'exemple de la kalachnikov utilisée lors de l'attaque d'un fourgon à La Courneuve qui, selon lui, "est arrivée d'Afghanistan, par l'Europe de l'Est".

Sources
L'Express

Commenter cet article