Egypte: plan de sécurité historique au Caire pour la venue d'Obama jeudi

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Ils ont intérêt à être vigilants. Et à se méfier qu'il n'y ait pas de taupes chez les Egyptiens. Il ne faudrait pas que l'Egypte ressemble au Liban.







Egypte: plan de sécurité historique au Caire pour la venue d'Obama jeudi



LE CAIRE - L'Egypte a préparé un plan de sécurité historique à l'occasion de la venue jeudi au Caire du président américain Barack Obama, qui doit y tenir un discours à l'attention du monde musulman, a indiqué lundi un responsable égyptien de la sécurité.


"C'est une opération de sécurité d'ampleur. La plus importante jamais connue", a déclaré à l'AFP ce responsable sous couvert d'anonymat.


Selon le programme, le président américain doit rencontrer son homologue égyptien au palais présidentiel, situé dans le nord du Caire, puis se rendre à l'Université du Caire, en empruntant des routes vidées de ses embouteillages habituels.


"Toutes les routes et tous les sites que les présidents utiliseront ont déjà été contrôlés et sécurisés, a ajouté la même source. Les services de sécurité américains sont en Egypte et nous avons sécurisé la route" au peigne fin.

"Il y aura des membres de la sécurité sur les toits, dans les maisons, partout", a-t-il ajouté.


De très nombreux services de sécurité égyptiens et américains seront sollicités à cette occasion.


Flattée d'être "l'élue", l'Egypte espère de Barack Obama qu'il portera jeudi au Caire la "bonne parole" d'une Amérique en quête de réconciliation avec le monde musulman.


Plutôt qu'à l'université d'al-Azhar, la grande référence islamique, c'est sous la coupole de la centenaire université du Caire que M. Obama doit s'adresser au monde musulman lors de cette visite de quelques heures.


Les forces de sécurité ont ainsi "interrogé quelque 300 étudiants étrangers de l'Université al-Azhar la semaine dernière", a fait valoir un autre responsable de la sécurité.


Vendredi, Moscou avait rapporté que plus de 30 étudiants russes avaient été interpellés en Egypte deux jours plus tôt, et demandé "des informations sur les motifs" de cette mesure aux autorités égyptiennes.


Selon la diplomatie russe, "des représentants des services spéciaux d'Egypte ont fait irruption au domicile d'étudiants qui font leurs études à l'université al-Azhar et ont conduit vers une direction inconnue plus de 30 personnes".


Dans le cadre de contrôle d'étrangers en Egypte, des citoyens du "Tadjikistan, d'Ouzbékistan, de France, de Grande-Bretagne et du Danemark ont également été interpellés", d'après le ministère russe.


Sources Romandie  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article