Israël simule une attaque de missiles tous azimuts contre son territoire

Publié le par L'Ecclesiaste

Les foldingues habillés en militaire préparent l'Armagueddon. Ceci en est la preuve. Les foldingues osent en plus dire que "l'Armée ne cache rien au public" ! Pauvre de nous. L'armée, les services secrets et les religieux extrêmistes sont les bras armés du sionisme sis à Washington. Ils obéissent aux ordres. Et les ordres sont l'attaque de l'Iran sous peu. A ceux qui disent qu'on dit des conneries en commentaires, on répond "OUVREZ VOS YEUX AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD. Oui, libérez vous du sionisme et de ses élites mafieuses qui veulent la perte des juifs." Un aveugle y verrait.





Israël simule une attaque de missiles tous azimuts

contre son territoire



Les sirènes ont retenti mardi sur l'ensemble du territoire israélien pour appeler la population à se réfugier dans les abris dans le cadre d'un vaste exercice de défense passive simulant une attaque tous azimuts de missiles.


Au son des sirènes, déclenchées à 11H00 locales (08H00 GMT) pendant une minute et demi, les Israéliens se sont réfugiés aussi vite que possible dans les abris ou chambres spécialement aménagées à cet effet.

Les chaînes de télévision et les radios ont appelé à la population à gagner les abris rapidement.


Dans les centres commerciaux, les écoles, et les lieux publics en général, la population a gagné les abris à proximité pour y rester pendant une dizaine de minutes.


Les responsables de l'armée avaient auparavant averti la population d'entreposer dans ces abris des stocks de vivre, de l'eau et du matériel d'urgence (piles, radios, torche électrique...) et des trousses de premier secours.


Selon les scénarios envisagés par cet exercice d'une ampleur sans précédent, Israël était simultanément visé par une attaque de missiles et de roquettes, des attentats terroristes de grande envergure ainsi qu'une catastrophe naturelle, notamment un tremblement de terre.


"Non, cela ne veut pas dire qu'une guerre est à l'horizon. L'armée ne cache rien au public ni à personne. Il faut juste que la population sache comment agir en cas d'attaque conjuguée de missiles sur plusieurs fronts", a affirmé Alon Ben David, correspondant militaire de la Chaîne-10 de télévision (privée).


Cet exercice, qui a commencé dimanche et doit durer cinq jours, doit permettre de tester les capacités d'Israël à répondre à des tirs de roquettes depuis le Liban et la bande de Gaza, et de missiles balistiques depuis l'Iran ou la Syrie, selon des responsables du ministère de la Défense.

Sources AFP

Publié dans Sarkozy-Israel

Commenter cet article