Le numéro deux d'Al-Qaida appelle les Egyptiens à ne pas croire Obama

Publié le par L'Ecclesiaste

C'était couru. Nous avons remarqué depuis quelques années que si un dirigeant de pays ose dire quelque chose qui contrarie les dirigeants sionistes, Al Qaïda ramène sa fraise ou commet des attentats. Et nous savons que nous ne sommes pas les seuls à l'avoir observé. Ca revient à ce que nous disions ICI, car nous ne nous leurrons ni sur Zawahiri -ou sa doublure- ni sur ben Laden qui est mort depuis longtemps. C'est d'ailleurs ce que dit un ex-dirigeant de la CIA, voir la video ICI. La bonne question à se poser pour savoir qui se cache derrière ben Laden et cie est "Qui en veut atrocement à Obama en ce moment ?". Il n'y a pas trente-six réponses et là, vous avez la réponse à qui est vraiment derrière Al Qaïda. Le problème c'est qu'ils utilisent toujours les mêmes méthodes éculées. Ils font parler les morts et commettent les attentats à leur place. Un aveugle y verrait mais malheureusement, tous les médias et tous les dirigeants sont plus qu'aveugles. Ou ils font semblant. Pauvre de vous !

 

 





Le numéro deux d'Al-Qaida appelle les Egyptiens


 à ne pas croire Obama



 

Ayman Al-Zawahiri, numéro deux d'Al-Qaida, a invité les Egyptiens à ne pas se laisser séduire par les "propos raffinés" du "criminel Barack Obama" lors du discours que le président américain doit prononcer au Caire afin de tenter d'améliorer les relations avec le monde musulman.


"Ô, peuple et moudjahidins libres, justes et honorables d'Egypte, tenez-vous unis face à ce criminel"
, a déclaré Zawahiri dans un enregistrement audio diffusé sur un site Internet islamiste lié à Al-Qaida. Ayman Al-Zawahiri, qui est égyptien, a affirmé que les "messages [d'Obama] aux musulmans ont déjà été reçus [par le biais] d'une campagne sanglante contre les musulmans dans [la vallée de] Swat", au Pakistan, où les forces gouvernementales ont lancé une grande offensive contre les talibans. "Les messages sanglants ont été reçus et continuent d'être reçus et ils ne seront pas dissimulés par des campagnes de relations publiques ou des visites théâtrales ou des propos raffinés", poursuit Zawahiri.

Barack Obama a choisi l'Egypte pour prononcer jeudi un discours adressé au monde musulman afin de tenter de dissiper le ressentiment suscité par les interventions américaines en Afghanistan et en Irak après les attentats du 11 septembre 2001. M. Obama "est venu tenter de gagner, par ruse, ce qu'il n'a pu obtenir sur le champ de bataille lorsque les moudjahidins ont déjoué les projets des croisés de l'Amérique en Irak, en Afghanistan et en Somalie", dit Zawahiri.


Une vidéo accompagnant l'enregistrement montre une photo du numéro deux d'Al-Qaida,  un film sur la visite en
Israël de Barack Obama, ainsi qu'un extrait d'un discours dans lequel le président américain se dit attaché à la sécurité d'Israël.


Sources
Le Monde

Commenter cet article