Le Congrès presse Obama sur la paix au Proche-Orient

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Oui, il faut voir la lettre qu'ils ont envoyé. De toute façon, si l'AIPAC les soutient, c'est qu'il y a une raison. Ils lui ont écrit surtout pour lui rappeler ce qu'il devrait faire, à leur sens. Surtout soutenir Israel envers et contre tout. Mais pas un mot sur la colonisation et le reste...




Le Congrès presse Obama sur la paix au Proche-Orient



Plus de 400 élus de la Chambre des représentants et du Sénat américains ont signé une lettre pour appeler le président Barack Obama à intensifier ses efforts en faveur de la paix au Proche-Orient, a-t-on indiqué vendredi au Congrès.

À la Chambre des représentants, 330 membres ont signé la lettre initiée par le chef de la majorité démocrate Steny Hoyer et le chef de file de la minorité républicaine Eric Cantor. La lettre a été envoyée à la Maison-Blanche jeudi soir. Au Sénat, une lettre similaire, signée par 76 sénateurs, a été expédiée au président la semaine dernière, alors que le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se trouvait en visite à Washington.

«Alors que chaque obstacle est immense, nous sommes d'accord avec vous pour dire que tous les efforts doivent être faits pour essayer de parvenir à la paix le plus vite possible», lit-on dans la lettre de la Chambre.


La lettre souligne les «principes» clés soutenus par les parlementaires: les deux camps doivent négocier eux-mêmes la paix; les États-Unis doivent travailler en collaboration proche avec Israël; ils doivent insister pour que les Palestiniens renoncent à la violence et qu'ils construisent les institutions nécessaires pour un État palestinien viable; Washington doit insister pour davantage de participation des autres États arabes.


L'AIPAC, le groupe de pression américain pro-israélien, qui soutient l'initiative des parlementaires, «applaudit le Congrès pour cette importante démonstration, au delà des clivages partisans, du soutien aux efforts américains pour aider Israël à parvenir à la paix avec ses voisins arabes», a précisé Josh Block, le porte-parole de l'organisation.

Sources
Cyberpresse

Commenter cet article