Vol Rio-Paris: un pilote témoigne avoir vu un "éclat intense"

Publié le par Adriana EVANGELIZT



Vol Rio-Paris: un pilote témoigne avoir vu un "éclat intense"



Un commandant de bord de la compagnie espagnole Air Comet qui volait entre Lima et Madrid non loin de la zone du crash du vol Rio-Paris d'Air France, a témoigné avoir vu un "intense éclat de lumière blanche", a-t-on appris jeudi auprès d'Air Comet.


Un porte-parole de cette petite compagnie espagnole spécialisée dans les vols entre l'Amérique latine et l'Espagne confirme que le commandant de ce vol 974 d'Air Comet a fait un rapport sur ce qu'il a vu dans la nuit de dimanche à lundi, dans une zone proche de l'accident, comme l'a écrit jeudi le quotidien espagnol El Mundo.


Le pilote a transmis son rapport à la direction de sa compagnie, laquelle a transmis l'information à Air France, Airbus et à la Direction générale de l'aviation civile espagnole.


"Soudain, nous avons observé au loin un éclat fort et intense de lumière blanche, qui a suivi une trajectoire descendante et verticale et qui s'est dissipée en six secondes" (BIEN: "six secondes"), écrit le pilote dans son rapport.


Le co-pilote ainsi qu'une passagère ont vu la même chose, précise de son côté El Mundo.


A ce moment, l'avion d'Air Comet se trouvait en latitude à 7 degrés au nord de l'équateur et en longitude à 49 degrés ouest tandis que la position estimée du vol Rio-Paris était sur l'équateur et à 30 degrés ouest, selon l'information du journal qu'a confirmée la compagnie.

"Compte tenu de la coïncidence en termes d'heure et de lieu, je porte à votre connaissance ces éléments pour qu'ils puissent être, éventuellement, utiles à l'éclaircissement des faits", écrit le pilote dans son rapport.


El Mundo estime que "le rapport du pilote met sur la table une des hypothèses évoquées comme cause de l'accident: l'explosion d'une bombe à bord de l'avion".


Mais, pour le journal, d'autres éléments indiqueraient plutôt un enchaînement de type "situation upset" où "le pilote perd le contrôle de l'avion par des pannes dans les équipement de navigation" en raison de "graves turbulences".


Sources AFP
 

Commenter cet article