Video : Manuel Valls aimerait plus de « blancs » dans sa ville d'Evry

Publié le par Adriana EVANGELIZT




Manuel Valls aimerait plus de « blancs » dans sa ville d'Evry



Habitué aux sorties iconoclastes, le député-maire socialiste d'Evry (Essonne) s'est une nouvelle fois distingué mardi dans l'émission « Politiquement parlant » sur Direct8. Au cours d'un reportage réalisé dimanche pour l'occasion, Manuel Valls, parcourant les allées d'une brocante à Evry, lâche à Christian Gravel, son directeur de cabinet et directeur de la communication à la mairie :

« Belle image de la ville d'Evry… Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos… » (Voir la vidéo)

 



« Les gens bien pensants »


Sourire gêné de l'intéressé après la diffusion dudit reportage. Mais lorsque la journaliste Valérie Trierweiler lui demande de se justifier sur ses propos « carrément pas (…) politiquement corrects », Manuel Valls ne se démonte pas, et argumente :

« Evidemment avec les stands qu'il y avait là, [j'avais] le sentiment que la ville, tout à coup, ça n'est que cela, (…) ça n'est que cette brocante, alors que j'ai l'idée au fond d'une diversité, d'un mélange, qui ne peut pas être uniquement le ghetto. On peut le dire ça ? (…)

« Il faut amener une diversité sociale d'abord, parce qu'il est là essentiellement le problème dans une ville comme Evry, qui est une ville qui a évolué, qui est une ville aussi de classe moyenne, mais qui manque d'un centre-ville. Donc, c'est tout le projet de ma ville, d'avoir un véritable centre-ville, qu'on est en train de lancer, et qui permette d'accueillir ces classes moyennes, qu'elles soient issues ou non de l'immigration.

« On a besoin d'un mélange. Ce qui a tué une partie de la République, c'est évidemment la ghettoïsation, la ségrégation territoriale, sociale, ethnique, qui sont une réalité. Un véritable apartheid s'est construit, que les gens bien pensants voient de temps en temps leur éclater à la figure, comme ça a été le cas en 2005, à l'occasion des émeutes de banlieues. »

 

« La sécurité de nos concitoyens »

La figure de l'aile droite du Parti socialiste n'hésite jamais à défendre ses opinions, quitte à mettre les pieds dans le plat. Récemment encore, il s'est prononcé en faveur de la proposition de loi contre les bandes, rédigée par le député UMP Christian Estrosi :

« Si cette loi va dans le bon sens et permet de lutter efficacement contre ce phénomène, sans se faire d'illusion car on ne règle pas ces problèmes à travers une seule proposition de loi, je voterai en faveur. (…)

« Je fais partie de ceux qui considèrent que, sur ces questions, droite et gauche doivent pouvoir travailler, parce qu'il en va des valeurs de la République et de la sécurité de nos concitoyens. »



Sources Rue 89

Publié dans Sarkozy et la gauche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article