Juppé confirme qu'il sera candidat à Bordeaux

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Juppé confirme qu'il sera candidat aux élections législatives de 2007

L'ancien Premier ministre Alain Juppé, qui brigue le fauteuil de maire de Bordeaux à la faveur d'une élection municipale anticipée, a également confirmé mardi à Bordeaux sa candidature aux élections législatives dans la 2e circonscription de la ville.

"Je serai candidat dans la 2e circonscription", a indiqué M. Jupé au cours d'une conférence de presse, tenue au lendemain de la démission en bloc de la majorité municipale UMP-UDF-DVD de Bordeaux qui doit permettre son retour à la mairie à l'issue de sa période d'inéligibilité.

"La commission d'investiture (de l'UMP) s'est réunie à plusieurs reprises, je crois que les choses sont actées", a-t-il ajouté.

En mars, M. Juppé avait déjà indiqué dans un courriel publié par le journal Sud Ouest qu'il se présenterait en 2007 dans la 2e circonscription de Bordeaux pour reconquérir son mandat de député.

Il a précisé qu'il présenterait lors des élections municipales anticipées, dont la date n'a encore été fixée, "la même liste qu'en 2001" et qu'il ferait campagne sur quatre thèmes: "Le dynamisme économique, l'exemplarité environnementale, le renforcement du lien social et l'ambition culturelle".

Avant de s'exprimer devant les journalistes, M. Juppé avait réuni la majorité municipale puis s'est prêté, détendu et souriant, à une séance photo, aux côtés de l'actuel maire Hugues Martin (UMP) et son équipe, sur le toit terrasse d'un grand hôtel, avec Bordeaux en arrière plan.

"J'aborde cette campagne avec humilité, rien n'est jamais gagné", a-t-il indiqué prévoyant un "gros travail d'explication" aux électeurs à travers une "campagne de terrain très active".

L'ancien Premier ministre a enseigné depuis l'été 2005 à l'Ecole nationale d'administration publique (ENAP) de Montréal après avoir été condamné en appel le 1er décembre 2004 à 14 mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité dans l'affaire des emplois fictifs du RPR. Il avait alors abandonné tous ses mandats.

Faisant part de son "sentiment de joie des retrouvailles", il a toutefois souligné qu'il n'avait "pas oublié les moments cruels passés en décembre 2004".

Concernant ses ambitions nationales, M. Juppé a tenu à souligner que son agenda serait, mardi, "bordelais" et précisé qu'il resterait discret sur les questions de politique nationale.

Interrogé sur une éventuelle candidature de M. Martin aux élections sénatoriales, il a répondu qu'ils allaient "en discuter", souhaitant que ce dernier "puisse, d'une manière ou d'une autre, poursuivre une activité au Parlement".

Quant au coût de l'organisation de l'élection municipale avant l'échéance de 2008, qualifié par l'opposition de "gaspillage d'argent public", M. Juppé a assuré qu'il aurait "une campagne aussi économe que possible".

Sources : AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Alain Juppé

Commenter cet article