Pour Chirac, la Turquie doit reconnaître le génocide arménien

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Ce ne serait que justice rendue à ce petit pays qui fut bien plus grand... puisque le mont Ararat lui appartenait de fait, avant que les Ottomans ne s'en emparèrent. Il est à noter que l'Arménie fut le premier pays où le Christianisme devint religion d'Etat, en 301. Le génocide arménien doit être reconnu par la Turquie et ce, bien que certain pays Occupant ne le reconnaisse pas... ainsi pouvons-nous lire sur un site Turc qu'Israël réfute officiellement la thèse du "génocide arménien"... ce qui est quand même un comble !

Chirac: la Turquie doit reconnaître le génocide arménien

pour adhérer à l'UE

Le président français Jacques Chirac a jugé samedi à Erevan que la Turquie devait reconnaître le génocide arménien avant de pouvoir adhérer à l'Union européenne.

Interrogé au cours d'une conférence de presse sur le fait savoir si la Turquie devait, pour entrer dans l'UE, reconnaître un caractère de génocide aux massacres d'Arméniens perpétrés entre 1915 et 1917 dans l'Empire Ottoman, il a répondu : "honnêtement, je le crois".

Jusqu'à présent, la France s'était toujours refusée à établir un lien direct entre la question du génocide arménien et celle de l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, les Européens n'ayant pas fait de la reconnaissance du génocide arménien de 1915 une condition de l'adhésion de ce pays à l'UE.

"Tout pays se grandit en reconnaissant ses drames et ses erreurs", a ajouté M. Chirac, en visite d'Etat de deux jours en Arménie.

"Quand de surcroît il s'agit de s'intégrer dans un ensemble qui revendique l'appartenance à une même société et la croyance en de mêmes valeurs, je pense qu'effectivement la Turquie serait bien inspirée, au regard de son histoire, de sa tradition profonde, de sa culture qui est aussi une culture humaniste, d'en tirer les conséquences", a poursuivi M. Chirac.

"Peut-on dire que l'Allemagne, qui a profondément reconnu la Shoah a pour autant perdu son crédit ?", s'est demandé le chef de l'Etat français. "Elle s'est grandie", a-t-il répondu en ajoutant qu'"on pourrait le dire pour la France en d'autres circonstances et pour beaucoup d'autres pays".

Le président français avait auparavant rendu hommage aux victimes des massacres d'Arméniens de 1915-1917 en déposant une gerbe au pied du monument Tsitsernakaberd à Erevan avant d'inaugurer une "Place de France" dans le centre de la capitale arménienne.

La Turquie a entamé en octobre 2005 des négociations en vue d'une entrée dans l'UE dans dix ou quinze ans.

Les Arméniens estiment que jusqu'à un million et demi des leurs ont péri dans un génocide orchestré par l'Empire ottoman entre 1915 et 1917. Ankara affirme que des massacres ont été commis de part et d'autre et récuse les accusations de génocide.

Sources : AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans JACQUES CHIRAC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean 04/10/2006 00:14

Heureux de voir notre président jacques CHIRAC faire preuve de grandeur et d'honnêteté dans ce dossier du génocide arménien !La France a intérêts à toujours traité ce genre de dossier avec honnêteté et intégrité : c'est de cette même honnêteté dont la France devrait pouvoir faire preuve dans le dossier israélo-palestinien : combien de temps encore continuera-t-on à traiter l'arabe occupé comme la bête noir et l'occupant sioniste comme un héro de la libération !? Faudrait dans ce cas là aussi arrêter de prendre les gens et l'opinion mondiale pour des cons, n'en déplaise à Georges W. Bush ,  aux Rothschilds ou encore au caniche hongrois nicolas Sarkozy  !? Vive la FRANCE Libre !