Chirac veut des débats démocratiques

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Il serait temps que Jacques Chirac mette un peu le holà car ça devient le souk complet. On en arrive même à souhaiter qu'il se présente pour caviarder Sarkozy. Nous espérons de tout coeur qu'il se rend compte dans quel drap il nous a mis. Sarkozy ou rien. Alors plutôt que Sarkozy, il y en a beaucoup qui voteront Le Pen. Ce dernier faisant moins peur que Sarkozy, voilà ce qui se murmure.  

Chirac veut des "débats démocratiques et responsables"

avant les élections





Jacques Chirac a prévenu dimanche dans ses voeux télévisés aux Français qu'il s'engagerait "pleinement" pour des "débats ouverts, démocratiques et responsables" d'ici aux élections de 2007, et a mis en garde contre "les apprentis sorciers de l'extrémisme".

Il a par ailleurs demandé au gouvernement de faire du droit au logement "une réalité".

Dans les derniers voeux de son mandat, durant une dizaine de minutes sur fond de drapeaux français et européen, le chef de l'Etat s'est par ailleurs abstenu de préciser s'il serait ou non candidat à sa succession pour la présidentielle de 2007.

Il a prévenu qu'il exigerait d'ici aux élections que le gouvernement soit au service des Français, "pour la sécurité, pour l'emploi, pour le pouvoir d'achat", demandant "que ces mois soient aussi des moments de débats ouverts, démocratiques et responsables".

"Je m'y engagerai pleinement", a-t-il assuré en citant comme enjeux "le rassemblement autour des valeurs qui font la France", "le progrès économique et social", la responsabilité de la France dans le monde et l'Europe et l'écologie.

"N'écoutez pas les apprentis sorciers de l'extrémisme", a-t-il lancé.

Sans faire allusion à l'association Les Enfants de Don Quichotte, qui, forte du soutien de la plupart des partis politiques, lui a demandé à l'occasion de ses voeux qu'il signe sa charte en faveur des SDF et appelle à un "Plan Marshall" pour les sans logis, M. Chirac a demandé au gouvernement d'avancer "dans les toutes prochaines semaines" sur le droit au logement qui doit devenir une "réalité".

Il a souligné la nécessité de "mettre en place un véritable droit au logement opposable, c'est-à-dire faire du droit au logement une réalité. Je demande au gouvernement d'avancer sur ce point dans les toutes prochaines semaines".

Sources
Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans JACQUES CHIRAC

Commenter cet article