Sarkozy juge le débat Bayrou-Royal "contraire à l'esprit de nos institutions"

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Sarkozy juge le débat Bayrou-Royal

"contraire à l'esprit de nos institutions"

Le candidat UMP Nicolas Sarkozy qualifie le débat samedi entre Ségolène Royal et François Bayrou de "contraire à l'esprit de nos institutions", y voyant "le summum de ce que la IVè république avait de plus caricatural", dans un entretien au JDD à paraître le 29 avril.

"Il est contraire à l'esprit de nos institutions. Le premier tour existe pour sélectionner deux candidats et pour que deux projets se présentent aux Français", déclare M. Sarkozy.

Pour le candidat UMP --qui avait dénoncé depuis Valenciennes ce débat comme de "petites combines du samedi matin dans un hôtel parisien"-- "les Français ont voté sans équivoque le 22 avril. Ils ne doivent pas se laisser voler leur choix".

S'agissant des accusations à son encontre pour avoir "fait pression" sur certains médias afin d'empêcher ce débat, M. Sarkozy répond: "Mais de quoi on ne m'accuse pas dans cette campagne! Le mensonge, l'insulte, la diffamation ne devraient pas être des éléments du débat démocratique". "Je plains ceux qui se sont prêtés à ces bassesses (...) C'est une vision salissante de la vie politique", souligne l'ancien ministre de l'Intérieur.

"Le François Bayrou que je connais depuis vingt ans ne ressemble pas à celui que j'entends aujourd'hui. Et les innombrables messages d'électeurs centristes que je reçois me montrent que le dialogue entre les Français et moi se poursuit. C'est le plus important", dit-il.

S'agissant d'un éventuel débat avec le président de l'UDF, M. Sarkozy déclare: "Redescendons sur terre! François Bayrou n'a pas été qualifié pour le second tour".

Sur l'attitude de sa rivale PS, il indique ne pas la comprendre. "Samedi dernier, veille du premier tour, Ségolène Royal juge Bayrou pire que Sarkozy. Le dimanche, elle rappelle que sa majorité est avec l'extrême gauche. Le lundi, elle est main dans la main avec le centre. Il va falloir arrêter le curseur", ironise M. Sarkozy.

Interrogé sur le face à face avec Mme Royal le 2 mai, il déclare: "Ségolène Royal est un adversaire que je respecte, même si je trouve qu'elle ne se grandit pas, quand elle prononce à mon sujet des mots comme +ignoble+ ou +brutal+". "Le 2 mai, je serai moi-même. La politique ce n'est pas la guerre. La démocratie c'est la tolérance, et s'il le faut, j'en aurai pour deux! Et le fait qu'elle soit une femme ne changera rien", dit-il.

Sur ses relations avec le président Chirac depuis le premier tour, M. Sarkozy indique que le contact est "presque" quotidien. "Je l'ai vu lundi dernier, je le vois tout à l'heure. Et je l'ai eu trois fois au téléphone cette semaine". "Je le crois serein, bien dans sa tête. Il quitte la vie politique en paix avec lui-même", ajoute-t-il.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans François Bayrou

Commenter cet article

jean 01/05/2007 00:18

Décidément sarko confond la France et l'esprit de sa république avec le régime hongrois nazifiant en place durant la seconde guerre mondiale où en guise de dialogue il n'y avait que massacre et barbarie : c'est la hongrie dont il est issu, n'est-il pas !
La france république n'essaye pas d'interdire le dialogue et le respect mutuel entre politicien honnête et respectable de notre république fusse en période électorale contrairement à ce qu'imagine Mossieur Sarkozy qui a interdit, par ses manoeuvres aux français d'assister en direct au débat entre françois Bayrou et ségolène Royal, deux politiques majeurs de notre république !!!!
Que sarko préfère vociférer seul son chapelet nauséabond devant nos petits écrans ... on le comprend vu ses origines mais qu'ils nous interdise par ses manoeuvres d'assister à un débat démocratiques majeurs est un scandale de plus à mettre à son actif !!!
Vive la France libre, notament des manoeuvres du nabot hongrois !

anonyme 29/04/2007 21:02

Ce jeu ne demande que 3 minutes d'attention. Ca va t'effrayer. La personne qui me la envoyé a dit que son voeu s'est réalisé 10 minutes après l'avoir lu. Mais pas de triche. Ce jeu a un drôle/effrayant dénouement. Ne lis pas en avance mais fais-le dans l'ordre, point par point. Ca prend environ 3 min. et ça vaut la peine. Prends d'abord une feuille et un crayon. CONSIGNES: Quand tu choisis les noms, sois sûr que ce sont des personnes que tu connais et fais-le d'après ton premier instinct .Descend ligne par ligne. Ne lis pas en dessous, tu gâcheras tout le fun parti 1. Ecris les chiffres de 1 a 11 dans une colonne 2. A côté des chiffres 1 et 2, écris 2 nombres aux choix 3. A côté des chiffres 3 et 7, inscrit le nom d'une personne de sexe opposé (noms différents) Ne regarde pas trop bas ou ça ne marchera pas. Avance point, par point... 4. Ecris le nom de n'importe qui (par ex.: amis, famille) à côté des chiffres 4, 5 et 6. (Noms différents) Ne triche pas ou tu regretteras 5. Ecris quatre titres de chansons en 8, 9, 10 et 11 6. Finalement, fais un voeu Ici est la clef du jeu RESULTAT : 1.Tu dois parler de ce jeu à un certain nombre de personnes (le nombre qui est à côté du 2). 2. La personne en place 3 est celle que tu aimes. 3. Celle en place 7 est quelqu'un que tu apprécies beaucoup mais avec qui ça ne marche pas. 4. La personne que tu as mise en 4 est qqn à qui tu tiens vraiment beaucoup. 5. La personne que tu as nommée en place 5 est celle qui te connait très bien 6. La pers. que tu as inscrite en 6 est ta personne porte-bonheur 7. La chanson en 8 est celle qui s'associe avec la personne en 3. 8. Le titre en 9 est la chanson pour la personne en 7 9. La chanson en 10 est celle qui t'en dit le plus sur ton esprit 10. La chanson en 11 est celle qui révèle tes sentiments par rapport à la vie. Mets cela sur 10 blogs dans l'heure qui suit ta lecture de ce mot. Si tu le fais ton voeu se réalisera. Si tu ne le fais pas, ça deviendra l'inverse ! Sacrément bizarre... Mais ça à l'air de marcher... fait seulement copier/coller