L'inflation grimpe à 2,6% en octobre

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Nous supposons que l'inflation de 2,6 % n'aura aucune incidence surs le train de vie de Sarkozy et de ses suivants. Il ne va pas faire ses courses, lui, et ignore le coût du panier de la ménagère. Et c'est d'ailleurs le cadet de ses soucis. Car s'il avait un peu d'honneur, il aurait rejeté cette augmentation de salaire scandaleuse. Mais l'on n'est pas gouverné par des gens honorables. Ils font étalage de leur luxe répugnant comme si c'était un dû. Au nez et à la barbe du pauvre peuple qui s'échine sans parvenir à joindre les deux bouts. Avec ce régime, nou savons désormais à quoi nous en tenir avec le Liberté, Egalité, Fraternité. L'Egalité est pour leur caste. La populace, comme ils nous nomment, quant à elle, n'à qu'à bien se tenir et se contenter des quelques os à rogner que lui jettent les profiteurs qui la gouvernent.

 

Zone euro: l'inflation grimpe à 2,6% en octobre,

plus haut depuis deux ans

Les prix à la consommation dans la zone euro ont augmenté de 2,6% en octobre en glissement annuel, soit la plus forte inflation depuis deux ans, selon une première estimation publiée mercredi par l'Office statistique européen Eurostat.

C'est le taux d'inflation le plus élevé dans la zone euro depuis septembre 2005, a précisé Eurostat.

Le taux de chômage a quant à lui baissé dans la zone euro en septembre, à 7,3% contre 7,4% en août, son plus bas niveau depuis la création de statistiques pour cette zone en 1993.

Le mois dernier, la hausse des prix à la consommation dans la zone euro avait été de 2,1%, après 1,7% en août, dépassant pour la première fois depuis un an l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE), qui vise une inflation en dessous mais proche de 2% sur le moyen terme.

Les économistes interrogés par l'agence d'informations financières Thomson Financial News tablaient sur une hausse de l'inflation à 2,4% en octobre, en raison de l'impact des prix de l'énergie, ainsi que de la hausse des denrées alimentaires.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans DETTE-DEFICIT-ECONOMIE

Commenter cet article