Antisémitisme : l'échec d'un chantage

Publié le par Adriana EVANGELIZT




L'« affaire Siné »

Antisémitisme : l'échec d'un chantage

par Pierre Rimbert


Cette fois, ça n’a pas marché. Depuis le début des années 1990, on ne comptait plus les adversaires de l’impérialisme, du néolibéralisme, des médias dominants…, qualifiés d’antisémites, voire de « nazis » par quelque gardien de l’ordre social. Le prétexte pouvait être léger, inexistant même. Qu’importe : écrasé par la gravité de l’imputation, l’accusé devait aussitôt exciper de ses états de service antiracistes, évoquer la liste de ses amis et parents promptement transformés en cautions de moralité, autopsier un trait d’humour plus ou moins réussi.

Rien n’y faisait. Car seul le tribunal de l’Inquisition et ses juges inamovibles (Alain Finkielkraut, Ivan Rioufol, Alexandre Adler, Philippe Val, Bernard-Henri Lévy) avaient la permission de manier l’irrespect, la provocation, de frôler (ou de franchir) la ligne jaune de la stigmatisation collective. Eux pouvaient justifier — au nom de Voltaire et du droit à la caricature — leurs dérapages sur, par exemple, la couleur des joueurs de l’équipe de France ou l’assimilation de l’islam au terrorisme.

Torquemada n’avait rien à redouter. Quadrillant les médias, il déployait les techniques décrites dans Le Barbier de Séville« Puis tout à coup, on ne sait comment, vous voyez la calomnie se dresser, siffler, s’enfler, grandir à vue d’œil ; elle s’élance, étend son vol, tourbillonne, enveloppe, arrache, entraîne, éclate et tonne, et devient, grâce au Ciel, un cri général, un crescendo public, un chorus universel de haine et de proscription ». A une différence près : le « on ne sait comment » de Beaumarchais était dépassé puisque nul n’ignorait à cause de qui Edgar Morin, Pierre Péan et Philippe Cohen, Daniel Mermet, Hugo Chavez, Pascal Boniface, Jacques Bouveresse, Charles Enderlin, Pierre Bourdieu, José Bové… sans oublier Le Monde diplomatique (1), ont été tour à tour suspectés ou accusés d’antisémitisme.

En juillet dernier, un journal qui se voulut autrefois « bête et méchant » — et qui s’ingénie sur ce point à passer du second degré au premier — a entrepris d’ajouter à la liste le caricaturiste Siné. Torquemada, cette fois incarné par Philippe Val, est l’employeur du contrevenant. Il lui a fallu une semaine pour décréter que l’une des chroniques de Siné, publiée, avec son imprimatur, dans Charlie Hebdo était… antisémite. Terrible absence de vigilance ou accusation ciselée pour se débarrasser d’un gêneur, comme le soupçonnent à la fois l’auteur du « délit » et d’autres caricaturistes (Martin, Lefred-Thouron, Willem, Pétillon, Tignous) ? Récalcitrant, le prévenu a refusé de signer la lettre d’aveux que le patron du journal, s’inspirant pour le coup d’une tradition assez peu satirique, avait rédigée pour lui. Il a été congédié. L’affaire aurait pu en rester là, et Siné demeurer au banc d’infamie, lâché par la plupart de ses anciens camarades, sa photo bientôt gommée des albums commémoratifs.

Seulement, cette fois, l’affaire semble se retourner contre ses instigateurs. En marquant leur solidarité avec le dessinateur calomnié, des milliers de personnalités, d’intellectuels, de journalistes et d’anonymes ont signifié que ce manège devait cesser. Et que l’imputation d’antisémitisme, ce « mot qui tue » du débat intellectuel français, ne saurait être utilisée comme argument de convenance ou d’autorité pour discréditer un adversaire trop remuant.

(1) Bernard-Henri Lévy a reproché à plusieurs reprises au Monde diplomatique de s’être spécialisé dans la dénonciation des « synarchies new-yorkaises ». Cette expression (le mot de « synarchie », qui n’a rien de répréhensible au demeurant, signifie une « autorité exercée par plusieurs personnes ou plusieurs groupements à la fois », selon le dictionnaire Robert), ne figure pas une seule fois dans la banque de données du mensuel depuis 1977…

Lire aussi Acharnement contre Charles Enderlin

L'Antisémitisme, réalités et manipulationsTous nazis !

Les pompiers pyromanes de l'antisémitisme

Au nom du combat contre l'antisémitisme

 


Sources Le Monde Diplomatique

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article

david 09/08/2008 02:24

En vérité les juifs authentiques sont de véritables anti-sionistes car ils savent que ce sont les maîtres du lobby, les Rothschilds qui financèrent le nazisme pour leur plus grand profit !!!Rien à voir avec les pseudo-nouveaux philosophes sionistes travaillant pour les rothschilds !!!

julie 03/08/2008 02:28

Passionant, mieux tout simplement édifiant !!!Ah si seulement nous avions une presse et des médias vraiment libre ... on comprend mieux pourquoi, ils ont à tout prix voulu "soit disant" privatiser nos médias en les livrant à des sionistes notoires ... tristes infos et pauvre france on nous prend vraiment pour des débiles !!!

jean 26/07/2008 05:10

Très intéressant et interpellant Finalement, tout cela me rapelle qu 'Hitler n'était en réalité qu'un batard de la branche autrichienne des rothschids !Bien sûr, aucun média officile occidental n'osera plus le révéler au grand public car on se poserait alors la question de savoir qui a financé la montée du nazisme et le réarmement de l'allemagne nazie .... devinez !!!!

bernard 26/07/2008 03:43

La pseudo-orthodoxie manipulatrice des adeptes et autres suppots du protocole de Sion voudrait nous faire croire que dénoncer leur complot serait de l'antisémitisme : il faut vraiment prendre les français pour des cons pour nous sortir de si grosses inepsies !!!Etre antisémite serait devenu synonime d'être contre les comploteurs du protocole de sion ...Je sais que des pseudo-historiens officiels et abrutis (plus abrutis tu meurs) vous diront que le protocole est un faux .....mais paradoxalement n'est-il pas étonnant qu'un faux document puisse révéler, quasi prophétiquement, autant de vérités sur la réalité d'un complot qui saute aux yeux de tous aujourd'hui ...Certes les sionistes jouent sur une ambiguité savament entretenue, les sionistes et leurs patrons seraient majoritairement d'authentiques juifs ... ce qui est parfaitement faux ....C'est ainsi que La dynastie des banquiers rothschilds constituée d'une dizaine de famille se répartissant la réalité du pouvoir monétaire et financier sur la planète et qui se situent en haut de la pyramide sioniste ne sont nullement juifs, même s'il feignent de l'être, non sans un certain succès !!!Et bien sûr de nombreux juifs imaginent qu'étant donné l'implication des Rothschilds dans la création de l'état d'Israel, les Rothschilds seraient véritablement juifs mais ce n'est pas le cas du tout, au contraire !!!Mieux ou pire, les Rothschids ne sont même pas croyants en Dieu, même si certains d'entre eux peuvent le feindre, par contre ils manipulent depuis près de deux siècles le judaisme international en s'efforçant de créer une fausse équivalence entre sionisme et judaisme : que certaines personalités juives et également certaines organisations juives officielles s'assimilent au lobby sioniste est un fait mais le lobby sioniste est tout autre chose qu'un fait religieux ... c'est un mouvement d'influence politico-financier recherchant un pouvoir international dont la réalité dépasse largement le cadre d'israel et du judaisme !!!Quand à l'accusation d'antisémitisme, elle ne tient pas même si nos médias "sionisés" s'efforcent d'en accréditer l'idée sur l'insistance de leurs patrons liés au fameux lobby ... en effet qui serait plus sémite racialement que tous les arabes du monde : assurément pas les membres actifs du lobby puisqu'un grand nombre d'entre eux ne sont même pas juif, ni de race sémite contrairement aux arabes par exemple ...Alors comment un sympathisant de la cause palestinienne ou encore irakienne pourrait-il être un anti-sémite c'est-à-dire contre sa propre race : c'est le genre d'inepsie que les responsables du lobby sioniste éssaye de nous faire gober dans leur propagande médiatique, souvent avec l'aide de pseudo-nouveaux philosophes généralement incapables même de philosopher sérieusement !!!Etre opposer et combattre la réalité du complot international du lobby sioniste ne saurait donc être de l'antisémitisme, c'est un complot que l'on combat et non pas une race sémite puisque elle même étant majoritairement constituée d'arabes est totalement opposée au complot sioniste ... n'est-il pas !!!Voilà donc le genre de manipulation sématique et médiatique que les grands maîtres du lobby sioniste et leurs suppot voudraient nous imposer, non san un certain succès : ces bandits sont même parvenus via leurs représentants politiques à faire interdire dans certains pays occidentaux la publication de leur fameux protocole de sion, et ce afin que les gentils que nous sommes puissions mieux nous faire plumer sans nous en rendre compte : Ah diabolisme quand tu nous tiens !!!