Les juifs américains contre Nétanyahou

Publié le par Adriana EVANGELIZT

"Avoir des enfants ne peut pas être une excuse pour étendre une colonie, a dit Gary Ackerman. Aucun côté ne peut s'étendre au-delà de son périmètre ou attaquer l'autre bord. Aucune expansion, aucune voie, aucun comment, aucun  machin, aucun truc."

Lisez le discours de Netanyahou en français, ça vaut son pesant d'or. Il devait bien ricaner intérieurement en récitant sa leçon.




Les juifs américains contre Nétanyahou



Si Benjamin Nétanyahou compte sur l’appui des juifs américains dans son bras de fer avec Barack Obama sur la question des implantations israéliennes en Cisjordanie, il risque d’être déçu, selon le chroniqueur du Washington Post Harold Meyerson, qui signe aujourd’hui ce texte. Meyerson appuie une partie de sa thèse sur un sondage publié en mars par l’organisation J Street. Selon cette étude, 60% des juifs américains s’opposent à la poursuite des activités de colonisation en Cisjordanie et 72% sont en faveur de pressions accrues de la part des États-Unis auprès d’Israël et de ses voisins arabes pour arriver à une solution au conflit israélo-palestinien.


Meyerson évoque également l’opinion d’un des plus fidèles alliés d’Israël au Congrès, le parlementaire démocrate de Queens Gary Ackerman, au sujet de la «croissance naturelle», l’euphémisme par lequel Nétanyahou et ses supporteurs justifient la poursuite des activités de colonisation en Cisjordanie. Je la cite dans le texte :

Having children can’t be an excuse to expand a settlement. Neither side should be expanding beyond its perimeters or attacking the other side. No expansions, no how, no way, no shticks, no tricks.”

Nétanyahou a évacué la question des implantations juives en Cisjordanie lors de son discours de dimanche, dont voici une traduction française. J’en cite un extrait qui a dû ulcérer les Palestiniens :

Toutefois, notre droit d’édifier ici, en Terre d’Israël, un pays souverain, procède d’un fait simple : cette terre est la patrie du peuple juif, celle où s’est forgée notre identité.

Comme le proclama dans la Déclaration d’Indépendance le premier chef de gouvernement israélien, le Premier ministre David Ben-Gurion : Eretz Israel est le lieu où naquit le peuple juif. C’est là que se forma son caractère spirituel, religieux et national. C’est là qu’il réalisa son indépendance, créa une culture à la fois nationale et universelle, et fit don de la Bible au monde entier.


Pour autant, nous ne devons pas dissimuler une partie de la vérité : dans cette patrie vit une grande communauté palestinienne. Nous ne souhaitons ni les dominer, ni régir leur existence, pas plus que leur imposer notre drapeau et notre culture.

Sources
Blog de Richard Hétu - Cyberpresse

Publié dans Sarkozy-Israel

Commenter cet article

martin 22/06/2009 20:55

Comme quoi Sionisme et judaisme ne sont pas la même chose !Les sionistes sont des politiques et des financiers internationaux sans le moindre scrupule qui s'efforcent d'exploiter, à leur propre profit,  la misère et les malheurs de l'histoire juive pour mieux assouvir leur soif de pouvoir et de domination universel ...Alors qu'une majorité de juifs ne sont que des individus ordinaires, des citoyens de tous ordres et tous niveaux qui s'efforcent simplement de vivre leur vie sans déranger, ni dominer toute la planète : voilà la vérité !!!Alors Bravo les juifs Ricains, il est temps de se débarrasser de l'engeance du lobby sioniste qui engendre le malheur partout où elle déploie ses étendards et s'empare du pouvoir financier, politique et médiatique, voir militaire que ce soit en Palestine, aux USA ou en europe (confer la france en ruine et à crédit avec Sarko) et partout ailleurs !!!