Les gendarmes français en Afghanistan à l'automne

Publié le par Adriana EVANGELIZT




Les gendarmes français en Afghanistan à l'automne



150 gendarmes français seront déployés en Afghanistan cet automne pour contribuer à la formation de la police afghane. Interrogé par le Figaro Lire la suite l'article dhier, le général Roland Gilles, directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), estime - citant lexemple du Kosovo et de la Côte dIvoire -que lemploi dune force de police rustique a fait ses preuves... Plus rustique que la police nationale sans doute ! Lenvoi de gendarmes en Afghanistan avait été évoqué courant mars par les autorités françaises comme nous le racontions alors. Il faudra donc plus de six mois entre lannonce et la mise en place complète des hommes sur le terrain. Actuellement, cinq gendarmes sont présents à Kaboul pour préparer larrivée du gros de la troupe. Une trentaine de gendarmes les rejoindront durant lété et le reste fin septembre ou en octobre, assure la gendarmerie. En principe, ces militaires seront déployés dans le cadre de la Force de gendarmerie européenne (FGE), dont ce serait la première mission. Le DGGN assure que les effectifs totaux devraient être de 400 à 500, mais il est probable que ce soit moins. Le contingent français devrait représenter près de la moitié des effectifs, les carabiniers italiens fournissant également un contingent. Dautres gendarmeries pourraient y participer : Espagne, Portugal, Pays-Bas, Roumanie et même Turquie. En la matière, beaucoup de choses reste à caler. Les gendarmes français seront déployés à Kaboul, où sera créé un camp de formation à lordre public. Ils le serontsurtout dans les districts tenus par larmée française (Surobi et Kapissa), afin de bénéficier de la protection et du soutien des militaires français. Les gendarmes feront partie de Police Mentoring Team, léquivalent policier des OMLT. Les gendarmes devraient être partiellement rééquipés par larmée de terre, en particulier des blindés. Il devrait sagir de PVP, que la Gendarmerie utilise déjà en Géorgie.

Sources
Yahoo fr

Publié dans Sarkozy-OTAN-Nucleaire

Commenter cet article